Chaloupe à vapeur Ondine

Chaloupe à vapeur Ondine

 

Je vais m'inspirer d'un plan très succinct de chaloupe à vapeur avec chaudière verticale et créer, non pas une répique exacte d'un modèle existant, mais une chaloupe qui, pour l'instant, n'existe que dans mon imagination et qui prendra forme au fur et à mesure de mon inspiration et de mes idées à venir.

 

Plan de chaloupe

La vue ci dessus vous donne une idée très générale du type de chaloupe que je souhaite réaliser et de l'époque ou cette dernière aurait pu être construite.

 

Cahier des charges :

La coque devrait avoir une longueur d'un mètre et une lageur d'environ 30 cm pour obtenir un bonne stabilité latérale.

Le moteur nécessaire pour entrainer cette chaloupe de manière réaliste ne devrait pas excèder les 4 cm3.

La chaudière devrait avoir une contenance qui permette une autonomie minimum de 30 minutes en navigation.

Le groupe vapeur devrait être le plus simple possible, sans accessoires superflus, et devrait être facilement démontable pour l'entretien.

La chaloupe devrait pouvoir être équipée d'une tenture ( toit ) en toile. Cette tenture devrait être facilement amovible.

L'esthétique de ce modèle devrait rappeler les chaloupes de plaisance Anglaises typiques des années 1910.

 

La coque:

Après quelques recherches de plans et pas mal de réflexions je suis tombé sur le site de Models By Désign qui propose aux modélistes de superbes coques en fibre de verre.

Après avoir construit quelques coques bois, en bordé sur membrures, je me suis alors dit: pour changer un peu pourquoi pas une belle coque moulée en fibre ?

Contact pris avec ce producteur Anglais très serviable et sypathique, commande passée, et 3 ou 4 semaines plus tard je recevais la coque choisie.

Superbe travail, qui nécessite tout de même un certaine préparation pour sa terminaison, ne serait-ce que pour y ajuster correctement le pont, également en fibre, livré avec cette coque.

Longueur de la coque 1,07 mètre / largeur au maître bau 27cm / poids de l'ensemble coque pont 2kg200 / Echelle 1/8ème ce qui en ferait en réalité une chaloupe de 8,5 mètres de long.

J'ai donc commencé par réaliser un ber de travail permettant de déposer la coque et de la maintenir dans la bonne position pour aménager son intérieur, puis je me suis attaqué au ponçage général, à l'ajustage et la préparation du pont en fibre ce qui m'a pris tout de même 4 à 5 heures.

Adresse fournisseur Coque de profil vue sus sans le pont Préparation du ber Chablons en carton Présentation sur la coque Le ber assemblé Coque et pont sur le ber Vue sus avec pont d'origine

vue de la proue

 

 

 

 

Comme vous aurez pu le constater, à ce stade d'avancement, je dessine au crayon sur le pont les lames qui viendront recouvrir celui-ci pour me faire une idée de l'iplantation de celles -ci et de l'effet de décoration que cette implantation devrait donner.

Détail proue Détail poupe Partie avant de l'ouverture pont Partie arrière de l'ouverture pont Mise en place provisoire chaudière Chaudière et moteur Vue côté brûleur Vue poupe Pose provisoire hélice Inclinaison arbre hélice 15°

Une chose me tracasse toutefois et je ne suis pas sûr de pouvoir conserver la forme du pont telle que vous la voyez sur les vues ci dessus. Pour en être certain, je dois tout d'abord implanter provisoirement le groupe vapeur dans la coque de manière à pouvoir définir la place restante autour de ce groupe et sur l'arrière de la chaloupe. C'est ce qui va déterminer et définir l'aménagement définitif de l'intérieur de la coque.

Ouverture pont modifiée Trappe de visite sur la proue Plus de place autour de la chaudière couple séparation poupe Couple séparation proue Perçage pour tubes étambot et jaumière Pièce ajoutée à la quille Vue de la correction sur la quille tube étambot

Après cette implantation provisoire je constate qu'efferctivement, une découpe modifée du pont s'impose pour gagner de la place autour de la chaudière et permettre un meilleur accès à celle-ci par le mécanicien de sevice. D'autre part, un défaut de moulage avec un mauvais alignement de la quille de 7 mm par rapport à l'axe de la coque me contraint à faire une correction en ajoutant et collant une pièce cônique contre la quille du côté opposé au désaxage. Ce rajout sera fibré mastiqué et ponçé pour raccorder parfaitement à la coque. Difficile de contrôler si la coque n'est pas elle même voilée mais c'est une probabilité à envisager. J'ai pris contact avec le fournisseur pour tenter d'avoir une explication à ce défaut que j'ai essayé de corriger au mieux, avec l'espoir que cela ne perturbera pas la bonne tenue en navigation de cette chaloupe.

Je prépare également les couple de séparation de la poupe et de la proue avec une ouverture d'accès qui sera fermée par une porte. Une trappe d'accès est également ouverte sur le pont à la proue.

Inclinaison arbre hélice 16° Choix du type de cardan Cardan à boule Montage test Détail cardan à boule

Je réalise et pose ensuite le safran et son système de commande et prépare la pose de du tube d'étambot et reperçant celui ci dans l'axe de la quille précédemment modifiée. L'axe de l'hélice faisant un angle de 16° par rapport à l'axe du moteur placé horizontalement dans la chaloupe je définis quel type de cardan utiliser et vérifie son bon fonctionnement avant de l'adopter définitivement. Cette vérifiacation se fera à l'aide d'un petit montage sur une plaque de travail.

 

 

Le montage à blanc des divers éléments déjà mentionnés montrent qu'il est possible d'adapter sur cette coque une hélice un peu plus grande en diamètre que celle prévue initialement. C'est donc une 4 pales Raboesch de 65mm de diamètre avec un pas à droite qui sera finalement montée. ( Réf 170-15 Brass Power Prop 4BI-65-R-M4 )

Hélice 65mm Hélice 4 pales laiton Détail forme de la pale Hélice 4 pales laiton

A ce stade de la construction, je vais donc fixer définitivement le tube d'étambot et le tube de jaumière et profiter de placer un peu de lest dans la quille.

Une fois cette opération réalisée, je monte la machine sur son support pour tester le bon fonctionnement de la liaison machine arbre d'hélice et la, déception, le système de cardan à boule ne fonctionne pas de manière optimale. En effet, en plus de la forte inclinaison entre l'arbre d'hélice et l'arbre moteur, j'ai un léger désaxage latéral ce qui m'oblige à opter finalement pour un double cardan. Avec le double cardan, une fois la machine en fonction, on observe aucune contrainte sur le tube d'étambot. La preuve, c'est que même sans support, celui ci ne bouge absolument pas, ce qui n'était pas le cas avec le cardan à boule. Tout fonctionne donc maintenant très librement sans aucun point dur et sans contrainte. C'est très important pour le bon rendement et il serait dommage d'utiliser une partie de l'énergie fournie par le moteur pour compenser les frictions engendrées par un mauvais montage.

Lest dans la quille Collage tube étambot et son support Le double cardan Pose tube de Jaumière Graisseur tube étambot Graisseur tube étambot Graisseur tube étambot Graisseur tube étambot Graisseur tube étambot Graisseur posé sur le tube d'étambot Support presse étoupe Support presse étoupe Presse étoupe monté Presse étoupe monté

Afin de mieux visualiser de quelle manière je vais installer deux bancs sur la partie arrière de la chaloupe, je réalise quelques croquis et un plan à l'échelle ce qui va me faciliter le travail et éviter les erreurs.

Croquis / banc Croquis / banc

Je termine l'installation complète du faux plancher puis place sur ce dernier tout le groupe vapeur et je vérifie dans l'eau à quel niveau se situe la ligne de flottaison de manière à définir quel quantité de lest je devrais ajouter et à quels endroit en fond de coque. Ceci me permet de préparer les petits supports qui recevront et maintiendront ce lest en place.

Supports de fixation du lest Montage faux plancher Montage faux plancher Montage faux plancher Montage provisoire groupe vapeur Montage provisoire groupe vapeur Montage des servos Test en baignoire Test en baignoire Test en baignoire

L'étape suivante consiste maintenant à définir avec exactitude ou seront implantés les divers éléments qui vont servir à la commande du groupe vapeur, de monter ces derniers et de tester leur bon fonctionnement. Je réalise donc progressivement tout le circuit vapeur et le montage des servos de commande de manière à pouvoir tester au plus vite à la vapeur. Ceci me permetra de valider le bon fonctionnement du groupe vapeur avant de poursuivre la construction bois.

Levier de commande vapeur Détail poignée Levier de commande vapeur Levier de commande vapeur

Vidéo du premier test de vérification du bon fonctionnement du levier de commande et d'inversion vapeur

 

 

 

Je dois maintenant poursuivre le montage complet du groupe vapeur dans sa version définitive, et réaliser le circuit vapeur complet avec huileur, vanne de registre, vanne sifflet, régulateur de pression, réservoir gaz, déshuileur, ce qui doit me permettre de trouver la meilleur disposition possible pour les deux servos de commande, de la vanne de registre, respectivement de la vanne sifflet.

Vue d'ensemble du montage Détail huileur vanne de registre vue sur l'avant depuis le moteur Support vanne sifflet Régulateur de pression et brûleur Chaudière Le déshuileur en sortie de machine Sortie vapeur du déshuileur Sortie vapeur passe à l'intérieur de la cheminée Raccord souple entre déshuileur et cheminée Détail Implantation future servo vanne registre et sifflet

Cette étape franchie je démonte à nouveau entièrement le groupe vapeur, ce qui me permet de continuer à me consacrer à la teminaison de la coque et à donner à celle-ci une couche d'accrochage constituée d'un vernis deux composants gris qui sera ensuite très légérement poncé au papier carrossier grain 600 avant l'application de la couleur définitive.

le bac posé sur le faux plancher Le groupe vapeur posé dans le bac Le groupe vapeur posé dans le bac Le groupe vapeur posé dans le bac Dscn0757 Etude et dessin du safran Etude et dessin du safran Pose du safran Commande du safran à la poupe Protection de poupe Protection de poupe Couche d'accrochage grise Couche d'accrochage grise

J'en profite également pour réaliser le bac de rétention qui viendra sous la chaudière et le moteur pour éviter que les projections d'huile et d'eau ne salissent le plancher.  Puis c'est au tour du safran et de son élément de commande.

A l'intérieur et de chaque côté de la partie habitable de la coque, je pose une parois en contre plaqué de 0.6mm. C'est sur cette parois que viendront se coller les lames qui vont habiller cet intérieur et lui donner le cachet si particulier de ces belles chaloupes Anglaises. On remarquera que le servo de commande de la vanne vapeur sur la machine se trouve entièrement caché derrière cette parois avec une trappe d'accès permettant d'échanger facilement ce servo en cas de nécessité. Le pont est définitivement collé en place et pour me permettre de mieux définir le décor de celui-ci et d'en réaliser tous les composants, je pose sur la chaloupe un papier calque transparent, ce qui me permet de relever avec précision le pourtout de la coque de son l'ouverture et de celles des trappes de visite.

Préparation du pont Préparation du pont Collage du pont Papier transparent posé sur la chaloupe Relevé forme de la proue Relevé forme de la poupe pose parois latérale tribord Parois latérale tribord à la proue Vue depuis la poupe en direction de la proue Trappe de visite servo vanne vapeur Parois latérale tribord contre la poupe

Avant de procéder à la terminaison du pont, du plancher, et de tout l'habillage intérieur de la chaloupe, il faut maintenant préparer la coque à recevoir sa couleur définitive.  Application de deux couches de vernis synthétique dans les trois couleurs définies avec chaque fois protection par des caches.

Je coule également, dans des moules, 9 petits lingots en plomb qui viendront se fixer dans la fond de la coque pour lester celle ci une fois terminée.

On commence par le vert On commence par le vert Protection du vert et on gicle le noir Protection du vert et on gicle le noir protection du vert et du noir pour gicler la ligne de flottaison Le résultat Le résultat Le résultat Après giclage d'un liseré blanc aprés giclage d'un liseré blanc La coque retrouve son ber Détail de la proue Coulage de lingots de lestage en plomb

Tel est l'avancement de cette construction au 20 mai 2015.    La Suite sur la page suivante .

Après une interruption de presque 6 mois il est temps de reprendre les activités à l'atelier et de poursuivre cette construction.

Je commence par monter à nouveau le safran, l'arbre d'hélice et l'hélice, puis je poses les lames qui vont progressivement habiller le pont.  Le calfatage entre les lames est fait au papier cartonné "Canson " de couleur noire.

Dscn1019 Dscn1020 Dscn1031 Dscn1032  Dscn1041 Dscn1043 Dscn1042 Dscn1044 Dscn1192 Dscn1194 Dscn1199 Dscn1204 Dscn1025 Dscn1029 Dscn1030

Une fois toutes les lames posée sur le pont, je donne une couche de fond dur pour bien imprégner le papier cartonné et le rendre dur et impeméable. Le pont est ensuite gratté avec une lame de cutter jusqu'à obtention d'une surface régulière et lisse comme une peau de bébé. Le travail se poursuit ensute avec l'habillage des parois intérieures. Une alternances de lames de Tilleul et de Cèdre rouge d'amérique du nord ( Red Cedar ). Plus de 170 petites lames à poser.

Je passe ensuite à la pose du plancher. A remarquer que la partie amovible du plancher, maintenue en place par 4 vis métriques, recevra le groupe vapeur complet, ce qui permettra de le resortir facilement de la coque si nécessaire pour la maintenance. Les vis M4 visibles en fond de coque sont prévues pour la fixation des différent plots de lest en plomb qui permettront de bien mettre la chaloupe dans sa ligne de flotaison lors du prochain test en bassin.

Pose lames intérieur coque Pont terminé et poncé ( gratté ) Pose lames intérieur coque Pose lames intérieur coque Porte à la proue Porte à la poupe Pose du plancher Pose du plancher Pose du plancher Partie amovible Vue côté poupe Croquis caillebotis Croquis bancs babord et tribord

A l'arrière du bateau, à babord et à tribord je vais maintenant passer à la réalisation des deux bancs, puis des deux caillebotis qui seront placés devant ces deux bancs. Pour l'instant le bois n'a encore reçu aucune imprégnation. Celà se fera plus tard, une fois les bancs et le hiloire autour de l'ouverture posés. Comme je ne dispose pas de plans pour cette construction, quelques croquis d'atelier me permettent de mettre à jour mes idées avant de les concrétiser

Pose des bancs de poupe, du hiloire et de la préceinte et imprégnation du bois.

Je vais maintenant fabriquer puis poser les bancs à la poupe puis poser le hiloire tout autour de l'ouverture de la coque. Cette pièce à pour fonction d'éviter que les projections d'eau en navigation ne viennent s'écouler dans la chaloupe. Ce hiloire de 3mm d'épaisseur sera découpé dans des planchettes d'acajou puis mis en forme sur des gabarits après passage à l'étuve. Il est constitué de 4 parties. La préceinte, constituée d'une planchette et de deux carrelets, est posée à l'extérieure et sur tout le pourtour de la coque. Elle a pour fonction de préserver la coque lors des abordages au quai.  Après mise en place et collage de ces derniers éléments, toutes les parties boisées seront enduites d'une couche de fond dur, qui vienda boucher les poses du bois et durcir la fibre. Après un légér ponçage, je donne une première couche de vernis pour bateau brillant et transparent. Cette première couche sera suivie d'une deuxième après 24 heures de séchage. Puis après un léger ponçage au grain 800 troisième couche et ainsi de suite j'usqu'à la huitième et dernière couche.

Pose des banc à la poupe Pose des bancs à la poupe Pose des bancs à la poupe Mise en forme Hiloire sur gabarit Mise en forme Hiloire sur gabarit Mise en forme Hiloire sur gabarit Collage du Hiloire Collage du Hiloire collage de la préceinte collage de la préceinte collage de la préceinte Après une couche de fond dur Après une couche de fond dur Après une couche de fond dur Après le deuxième couche La coque vernie La coque vernie La coque vernie Détail des bancs A la poupe A la proue

Il est temps maintenant de remonter le groupe vapeur et de tester l'essemble en bassin.  Pour mettre la coque dans sa ligne d'eau,  j'ajoute 700 grammes en fond de coque sous forme de 4 petits lingots de plomb solidement vissés aux endroits prévus à cet effet.

Test en bassin Test en bassin Bien dans sa ligne Bien dans sa ligne Bien dans sa ligne

Voici la vidéo de ce premier test du groupe vapeur avec le bateau en bassin.

La suite sur la page suivante.

 

Cet essai de la chaloupe dans l'eau confirme que la puissance du Picolo Regner de 4cm3 sera suffisante pour propulser les 8 kilos de cette maquette.

Je vais donc maintenant terminer l'installation de la RC. La batterie de réception se touvera sous le premier banc à babord et les interrupteurs sous le deuxième banc. Un interrupteur normal pour y brancher une batterie Ni-Mh de 4,8 volts ou Li-Fe de 6,6 volts ou, à choix, un interrupteur avec BEC intégré pour les accus Li-Po 7,4 volts.

Sous le premier banc à tribord la place est libre et sous le deuxième banc se trouve le petit récepteur Spektrum.

A remarquer que le récepteur supporte une tension d'alimentation jusqu'à 9 volts mais que les servos sont conçus pour supporter une tension entre 4,8 et 6 volts maximum d'ou l'utilisation de BEC qui transforment la tension d'un Li-Po de 7,4 à 6 volts.

Batterie réception Les deux interrupteurs Place libre sous premier banc Le petit récepteur Levier commande moteur

Levier commande moteur Vue du groupe vapeur Servos de commande vapeur et sifflet Détail entrée brûleur torche

 

Dès maintenant, la chaloupe est prête à naviguer. Il reste bien entendu à fabriquer les caillebotis entre les deux rangées de bancs et tout l'accastillage qui viendra habiller progressivement la coque et masquer les servos de commande de la vanne de registre et du sifflet.  A noter également que la chaloupe sera équipée d'une barre franche et d'une barre à roue. La barre franche, lorsqu'elle n'est pas utilisé, est fixée sur son support à la poupe. La bouilloire est également un accessoire indispensable sur une chaloupe anglaise afin de pouvoir repecter, comme il est de coutume, la sacro sainte heure du thé !

Les photos qui suivent vous montrent la réalisation progressive de cet accastillage.

usinage caillebotis usinage caillebotis usinage caillebotis usinage caillebotisassemblage caillebotis Caillebotis posés entre les bancs

la caisse à bois la caisse à bois la caisse à bois Bitte d'amarage Bitte d'amarage

usinage taquets usinage taquets usinage taquets Assemblage des taquets Un taquet terminé

La bouilloire à eau La bouilloire à eau Les chaumards à la poupe les chaumards à la proue vue d'enssemble

La barre à roue La barre à roue La barre à roue La barre franche La barre franche La barre sur son support La barre sur son support

L'extincteur L'extincteur L'extincteur fixé à son support

Un petit bidon, une burette à huile, une caisse à outil viennent complèter les éléments indispensables à la bonne marche du groupe vapeur.  Je réalise également les pares battage qui viendront protéger les flancs de la la chaloupe lorque celle ci sera à quai, et tout ce qui donnera progressivement une touche de réalisme à cette chaloupe.

Petit bidon Petit bidon Caisse à outils Caisse à outil Caisse à outil Caisse à outil Burette à huile Burette à huile Mât et fanion de proue Mât et couleurs à la poupe Détail Corde d'amarage lovée à la poupe Vue générale 3/4 arrière Façonnage bouchons pour pares battage tressage pares battage tressage pares battage Un pare battage terminé

Et comme promis voici les images de la toute première navigation qui à eu lieu le samedi 26 mars sur le lac de Joux

En chauffe sur son ber au bord de l'eau Ondine en navigation Ondine en navigation Ondine en navigation Coup de sifflet ! Belle prestance sur l'eau Dscn2765 copier le moteur

La suite de la présentation sur la page suivante, cliquez sur la petite flèche de droite dans la case ci dessous

 

 

 

Après cette première navigation test qui confirme la bonne marche de la chaloupe, il me restait à lui donner encore plus de réalisme en ajoutant quelques personnages à bord.

Comme nous sommes en Angleterre, nous supposons que cette chaloupe est propriété de Madame et Monsieur le Baron et qu'ils ont à leur service un chauffeur. Nous sommes en 1910 et les habits seront donc plus ou moins fidèles à cette époque.

A la base j'ai acheté des petits manequins articulés à l'échelle 1/8ème. Ces derniers ont été ensuite modifiés pour y adapter des mains et des pieds et des têtes et quelques accessoires pour le rendre conformes à ce que je souhaitais obtenir.  Ces personnages ont été habillés par une couturière.

Manequin de base Manequins de base Préparation des habits Préparation des habits Le chauffeur / pilote Le chauffeur / pilote Madame la baronne Madame la baronne Madame la baronne Monsieur le baron Monsieur le baron Monsieur le baron

Et voici la chaloupe en navigation avec son équipage.

L'auteur et sa chaloupe Ondine

Et pour conclure la première sortie avec l'équipage, vidéo tournée le 8 mai 2016 au Swiss Vapeur Parc.

 

 

 

Commentaires (33)

1. g-hautier-modelisme (site web) 12/05/2016

Pour les personnages j'ai trouvé un magasin spécialisé en Floride. Je te donne l'adresse en MP. Salutations GéGé

2. GOBIN Gérard 12/05/2016

bonsoir gégé superbe réalisation , un régal pour les yeux personnage réussis qui m’amène a une petite question . comment as tu réalisé les visages (moulage , ou autre) , expression parfaite FÉLICITATIONS pour ton travail .
bonne soirée

3. Philippe Chanez 26/04/2016

Salut GéGé,
Quel régal pour les yeux! Tout est dans le détail!
Avec cette nouvelle chaloupe, fruit de ton imagination, tu nous démontres ta maîtrise de la construction navale et nous, ça nous fait grand plaisir de te suivre au-travers de cette brillante réalisation.
Merci pour ce Reportage très interessant.
Bien amicalement Philippe

4. g-hautier-modelisme (site web) 27/03/2016

Petit moteur de 4,5cm3 qui prouve en effet qu'il est parfaitement inutile de prévoir un moteur de 8cm3 et plus pour une chaloupe de 8,5kilos. La simplicité la fiabilité et le prix de ce moteur en font un modèle accessible aux débutants et c'était ce que je souhaitais prouver en le montant sur Ondine. J'avais d'autres moteur à disposition, dont un 8cm3. Ces moteurs auraient tout aussi bien pu faire l'affaire, mais je n'aurais jamais pu prouver ce que je souhaitais prouver avec le Picolo de Regner.

5. dujardin 27/03/2016

bonjour gégé
encore une jolie chaloupe , une très belle navigation avec ce petit moteur
toujours en admiration sur le travail effectué
bonne salutation gérard

6. g-hautier-modelisme (site web) 05/03/2016

Bonjour Jean Louis. C'est justement parce que je m'attendais à ce genre de demande que j'avais pris la peine de mettre la référence en question sur la toute première photo de la toute première page de ce reportage sur la construction de la chaloupe.
Salutations amicales GéGé

7. MONDY jean louis 05/03/2016

bonjour gerald
ma chaloupe de mon cote avance et devrais voir l eau d ici 2 mois apres vacances paques
peus tu me donner la ref de ta coque chez les anglais ??
merci

8. jacques987 (site web) 01/02/2016

Bonsoir Gérald,
J'aime cette démarche d'une construction qui suit l'inspiration du moment. Un modèle "taravana" !
Amicalement.
jacques

9. g-hautier-modelisme (site web) 27/01/2016

Bonjour Moez
Vous trouverez des plans de bateaux modèles réduits à cette adresse http://librairie-hussard.com/catalog/modle-rduit-bateau-c-142_30054.html
Meilleures salutations. GéGé

10. Moez souissi 27/01/2016

S.V.P, je suis un nouveau amateur j'aime bien s'avoir de plus sur le secteur de construction naval en modèle.
S.V.P pour commencer ou je peut trouvé ces plan de modèle.
Merci

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau