Le billet de Février 2010

Vous avez dit…. similitude !

 

Un groupement de modélisme fonctionne un peu comme un bateau. Nous y trouvons bien sûr un capitaine. Seul maître à bord après Dieu, tout l’équipage à confiance en lui pour prendre les bonnes décisions au bon moment.

 

Mais, un bon capitaine n’est rien sans son second, ses officiers  et bien sûr tout l’équipage. Ils  forment un tout qui assure la bonne marche du navire.

 

Chaque poste à son importance. Enlevez une seule personne de son poste et vous constaterez rapidement qu’il commence à y avoir des disfonctionnements sur le bateau.

 

La similitude ne s’arrête pas la. Dans une navigation par temps calme, tout n’est que routine et relativement facile. Que le temps se gâte et que surgisse la tempête, le capitaine doit alors pouvoir solliciter tout son équipage et lui demander beaucoup plus que d’habitude.

 

 « Tout le monde sur le pont ! » chacun connaît bien cette expression !

 

Il faut alors redoubler de vigilance, s’investir plus que d’habitude et, plus que jamais, répondre précisément aux directives du capitaine.

 

Imaginez maintenant un seul instant que l’équipage décide de se reposer entièrement sur le capitaine et les officiers et décide de leur laisser, à eux seuls, la bonne marche du navire.

Imaginez que, lorsque le capitaine ordonne « tout le monde sur le pont », certains marins se planquent en douce en fond de cale, se fassent porter pâle à l’infirmerie, refusent de servir ou ne se présentent pas à l’appel.

Imaginez enfin que les marins souhaitent bien voyager sur le bateau, faire partie de l’équipage et bénéficier du confort à bord à condition de ne pas être dans l’obligation de subir de contraintes et de ne recevoir aucune directive du commandement.

 

Vous ne placeriez pas un franc dans la compagnie qui possède ce bateau et vous auriez bien raison.

 

Un bon bateau possède donc un bon équipage, fidèle et engagé. Il peut alors avec fierté hisser son pavillon et naviguer contre vents et marée, rien ne l’arrêtera et il fera traverser, sans dommages, les pires tempêtes à son bateau.

 

Alors modélistes marins de tous bords, êtes vous fidèle à votre poste ? Le capitaine peut il vraiment compter sur vous ? Avez-vous quelques raisons d’être fier de votre pavillon ?

 

J’ose espérer que vous pouvez répondre par un oui catégorique.

 

A bon entendeur !  Amicales salutations  GéGé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau