le billet de mars 2011

Chers amis du site GéGé Modélisme.

C’est incroyable, il faut le vivre pour y croire, il m’arrive une aventure extraordinaire et il faut vraiment que je partage cela avec vous.

Voilà des années que je m’étais habitué à prendre des vacances qui venaient régulièrement m'apporter un peu de joie et de bonheur dans ce monde impitoyable de l’industrie horlogère.

Chose bien agréable que de pouvoir de temps en temps décompresser, ne serait-ce que quelques jours, pour prolonger un week-end par exemple et s’accorder un peu de liberté.

Cela était devenu une habitude, et lorsque le besoin s’en faisait sentir, hop quelques jours de vacances, et l’on repartait au boulot complètement régénéré.

Des années que cela fonctionnait magnifiquement bien à la satisfaction générale, à savoir la mienne et celle de mon employeur.

Hélas ! Trois fois hélas ! Horreur et stupéfaction, voilà que l’on me fait savoir de manière abrupte que tout cela est maintenant terminé. « Il va falloir vous y faire, mais vous aurez pris ce mois vos derniers jours de vacances ! » ais-je entendu de la part du service des ressources humaines.

Tu parles de ressources humaines ! Je dirais plutôt inhumaine oui ! J’en ai eu les frissons dans le dos. On à pas idée d’annoncer cela sans ménagement à un pauvre travailleur. Saviez vous que des syndicats ont lutés de longues années pour que je puisse bénéficier de vacances ? Et on me dit que tout cela va se terminer ! C’est tout de même assez incroyable !

Vais-je pouvoir supporter cette nouvelle situation ? Ne vais-je pas sombrer dans l’excès de fatigue, ne pensez vous pas que le "burn out" me guette ? Mais que diable ais-je fait pour mériter une telle sanction dis-je pour ma défense !

Et bien mon cher Monsieur, m’a-t-on répondu, vous avez tout simplement travaillé chez nous pendant 44 ans et, à la fin du mois, vous pouvez prendre, si vous le souhaitez, votre retraite !

Pas d’obligation, car aucune loi en Suisse n’interdit à un travailleur de continuer à travailler, même après l’âge de 65 ans. Si vous le souhaitez, vous pouvez rester à votre poste.

Ahhhhh ! J’avais donc le choix, !   Toutefois, et croyez moi sur parole, celui-ci n’a pas été Cornélien !

Chers amis sachez-le, dès aujourd’hui GéGé ne sera plus jamais en vacances quelques semaines, intercalées dans une année de travail, mais en vacances toute l’année.   C’est différent et c’est une toute autre façon d’appréhender la vie.

Si maintenant je souhaite me déplacer quelques jours pour découvrir l’art, la culture, ou tout simplement la beauté du paysage d’un pays voisin, je ne dois alors plus parler de vacances, mais bien d'un  "voyage d’étude."

Finalement je trouve que cela fait beaucoup plus distingué que de dire comme tout le monde « je pars en vacances !» C’est d’une banalité…………alors que, voyage d’étude, ça fait vraiment class !

Adieu boulot, bonjour retraite ! Et qu’une nouvelle vie commence ! Mon employeur m'a permis de gagner ma vie mais c'est finalement en le quittant que je vais enfin devenir riche !

Riche du temps passé à vivre pleinement mes passions, jour après jour, sans autre contrainte que celle d'avoir parfois une pensée émue pour tous ceux que j'ai quitté et qui poursuivent inlassablement le travail pour payer ma pension.

A partir d'aujourd'hui, l'objectif numéro un est donc de mettre un peu de vie à ces nouvelles années, sans trop me soucier de mettre des années à cette nouvelle vie.

Vais-je savoir occuper mes journées ?  Si vous êtes un fidèle visiteur et lecteur du site, vous avez sans doute déjà la réponse ! !   Clin d'œil

Bien à vous GéGé.

Et vive la retraîte !

 Salut Jean Claude et salut Roger, merci de réserver un bon accueil à GéGé dans vos journées de retraîtés.

 Dans les airs ou sur l'eau, cette trilogie va en passer de belles journées !!

 

 

 

Commentaires (7)

1. Gorju Loïc 17/03/2011

Bonjour GéGé je te souhaite une très bonne retraite et si tu savais comme les journées passent vites, pour moi cela fait déja 6 ans.Aller bonne grande vacance,de la part d'un BRETON. Loic le petit vaporiste.A+

2. Philippe C. 08/03/2011

Salut GéGé,
C'est ça d'être captivé par ce que l'on fait, on s'aperçoit même plus que le temps passe très vite et tout d'un coup, il faut le "coup de cric" des RH pour te le rappeler! Mais je ne me fais aucun souci pour ce deuxième chapitre, tu vas continuer à nous éblouir avec tes réalisations et tes conseils. Surtout garde la santé et ton moral, les modélistes que nous sommes en ont besoin!
Amitiés et salutations du faux lucernois.

3. IceCream 06/03/2011

Félicitations! Il faut une force de caractère hors du commun pour décider ne ne plus prendre de vacances.

Je pense (j'espère) qu'un jour j'y parviendrai, mais je ne me crois pas encore capable de le faire. Dans une vingtaine d'années, peut-être...

4. dominique 05/03/2011

j'arrive !!!!!!!



...je serais là vers 2035...

5. roger varidel 04/03/2011

salut gégé,
veuille toi le temps passe vite !! mais je me fait pas de souci pour toi . je te souhaite a ton épouse et toi même une retraite pleine de joie et de partages .

Salutations roger

6. Yves B 04/03/2011

Gégé,

Je te souhaite de tout coeur de très longues, très heureuses et très actives grandes vacancesEt n'hésite pas à faire de nombreux voyages d'étude, car, comme chacun le sait, ils forment la jeunesse.

7. brodequin 04/03/2011

Courage GéGé! que les journées vont te paraitre longue sans savoir que FAIRE, mon oeil, tu n'attendais que ça, plus que cinq ans pour moi, mais comme je vis une passion je crois que je vais jouer les prolongations! essaie la chaise-longue, non, plutot fait fondre ton lac, que je puisse y tremper mon Libera Océan, à bientôt,meilleures salutations. Georges

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau