Le GéGé-Pousseur

Le GéGé-Pousseur, ou comment construire le Ramborator d’Aéro-naut

 

L’idée m’était un jour passée par la tête. Construire un Sringer, ces petits bateaux pousseurs que l’on peut voire dans les ports ou sur les fleuves et qui permettent de venir en aide aux bateaux pour faciliter la manœuvre ou pousser de grandes barges chargées de marchandises.

 Un pousseur avec 3 barges de gravier joffre.jpg rhone.jpg imgp8611.jpg medardcale.jpg

J’avais trouvé intéressant le N0 549 de MRB ou la réalisation de ces petits pousseur était expliquée en détail. On trouvait le plan encarté dans la revue pour construire ce bateau selon la jauge officielle.

Un peu plus tard, je suis tombé sur la publicité Aéro-naut qui commercialise une boîte de construction de ce même modèle. Ce kit est destiné aux débutants qui ne souhaitent pas construire selon plan ou qui n’on pas un équipement qui permet de débiter le bois nécessaire.

Les kits de constructions de bateaux navigants sont très rares, j’ai donc souhaité contrôler, d’une part le rapport qualité prix du kit Aéro-naut, et d’autre part vérifier si réellement celui-ci est à la portée d’un débutant. Le bateau proposé par ce fournisseur se nomme  "le Ramborator"

 img-3701.jpg img-3702.jpg img-3717.jpg

A réception du colis, on découvre un très beau carton, joliment décoré de photos du modèle une fois celui-ci terminé.

J’ouvre le carton et un rapide inventaire me permet de découvrir :

 ouverture du carton La notice d'assemblage très détaillée Notice de montage Les panneaux découpés au laser éléments de la cabine

-. Une notice de montage très claire et précise ( en Allemand ) accompagnées de nombreuses vues en 3 D des différentes étapes de construction. Une planche d’autocollants.

-. Les panneaux de bois dans lesquelles sont découpées les pièces au laser. Ces panneaux sont soigneusement rangés et protégés. Toutes les pièces sont numérotées, en référence avec la notice de montage.

-. Un petit fagot de baguettes de pin permettant l’assemblage de la coque et du pourtour du pont.

-. L’accastillage très complet et de bonne qualité, emballé dans un sachet en plastique.

-. L’arbre d’hélice de diamètre 4mm. Avec son tube.

-. Toutes les vitres parfaitement découpées dans un plexi de bonne qualité.

 L'accastillage livré avec le kit L'arbre d'hélice et son tube Les vitres découpées dans du plexi La plaque d'autocollants pour la décoration

Une très bonne impression générale se dégage de l’ensemble et l’on peut déjà dire à ce stade que la firme Aéro-naut tient sa promesse. Ce kit est d’une très bonne qualité et parfaitement dans les cordes d’un débutant qui souhaiterait réaliser son premier bateau.

Toutefois, aucune proposition n'est faite concernant la motorisation, le diamètre de l'hélice, le type de variateur et l'implantation de la RC en général ce qui est regrettable car un débutant se trouvera la devant un réel problème et devra rechercher l'information nécessaire, ce qui n'est pas forcément évident.

Je vous propose de suivre maintenant cette construction, avec en prime les modifications mineures que je vais apporter tout au long de celle-ci. Ces modifications ne sont pas absolument nécessaires, elles apportent toutefois un petit plus, parfois à l’esthétique, mais le plus souvent à la durée de vie du modèle ou de quelques uns de ces composants.

La coque et le pont

Première constatation. Si je pose les deux flancs prédécoupés de la coque sur le plan MRB il y parfaite et exacte concordance ! A croire que le plan MRB à servi pour le programme de découpe au laser chez Aéro-Naut !

Flanc découpé au laser avec couche brulée Les deux flancs de la coque Parfaite concordance avec le plan MRB ! Construction de la coque La coque assemblée

Assemblage très simple de deux flancs avec le panneau de poupe et de proue,quelques baguettes de pin pour maintenir l'ensemble et un fond qui vient se coller pour créer une coque rigide et solide.

Petite remarque : La découpe au laser, si elle facilite beaucoup le travail du modéliste, à toutefois un incovénient, celui de brûler le bois sur la tranche et sur une profondeur de quelques centièmes de millimètre, ce qui donne une couche carbonisée, salisante et instable qui doit être poncée avant collage, faute de quoi ces derniers tiendront mal, voire pas du tout.

Coque vue sous Construction du pontPont posé sur la coque Pose de la fibre de verre Pose fibre sur le fond Détail fibre sur le fond Resultat final coque entièrement fibrée L'intérieur est également fibré

La coque une fois assemblée et poncée je vais entièrement fibrer celle-ci pour lui donner une étanchéité parfaite et augmenter sa solidité. Cette opération terminée je laisse sécher quelques jours, puis je vais poncer légérement à l'eau au papier 400 puis 600. Les défauts seront passés au mastic carosier, puis nouveau ponçage j'usqu'à obtention d'un résultat satisfaisant.

Je procède ensuite à la pose du tube d'étambot avec son arbre et l'hélice. Un petite modification par rapport à ce qui est prévu consiste à poser un profilé sur le support du tube d'étambot. Cette prolongation vient soutenir et guider lextrêmité inférieur de l'axe du safran. La forme du corps de l'hélice m'oblige également à créer un décrochement dans le bord d'attaque du safran. Autre modification ou amélioration de l'esthétique, je simule les plaques de tôles qui constituent la coque par la pose de petites bandes autocollantes.

Pose de l'arbre d'hélice et du moteur Le cardan Déparasitage du moteur avec des condensateurs Pose du safran et de l'hélice Simulation de la soudure des tôles Couche d'accrochage Mise en couleur coque Réalisation du ber Coque sur son ber Détail des soudures

 

La coque est ensuite recouverte d'une première couche d'accrochage puis des couleurs définitives. Il est alors possible de retourner la coque et de commencer à aménager l'intérieur avec l'installation du moteur, du variateur, du récepteur, du support de commande du safran et des batteries de propulsion. Comme rien n'est prévu dans le kit pour déposer le bateau je réalise un ber avant de poursuivre la construction.  A ce stade je pose le bateau sur l'eau dans un bassin et je procède au lestage et à l'équillibrage. Pour mettre le bateau dans ses lignes il sera encore nécessaire en plus des des 350 grammes de batterie d'ajouter et de fixer solidement 1kg 650 de plomb.

Rpartition du lest en fond de cale Aménagement intérieur Aménagement intérieur Le petit variateir

La suite sur la page 2 ( cliquez sur le petit signe  >  à coté du chiffre 1 ci dessous )

Le pont et les infrastructures

 

Sur le pourtour du pont on colle les baguettes de pin, puis vient l'assemblage des hiloires qui premettront le positionement de la cabine et de la trappe arrière.

Hiloire de la cabine base de la cabine img-3747.jpg Hiloire de trappe arrière et son couvercle

Le pont, la base de la cabine ( compartiment moteur ) et le couvercle de la trappe arrière peuvent maintenant recevoir le verni vert prévu pour le plancher puis le blanc pour les flancs. Le pont n'est toujours pas collé à la coque mais simplement posé sur celle-ci.

img-3788-2.jpg img-3789-2.jpg

La cabine de pilotage.

Comme pour tout le reste des coposants il faut donner deux couches de fond dur sur les pièces qui composent cette cabine et ceci avant assemblage. D'autre part, comme il serait difficile de pouvoir vernir convenablement l'intérieur de celle-ci une fois assemblée, je fais le nécessaire avec deux couches de peinture blanche avant l'assemblage.

A ce stade je constate que la notice dit simplement: coller les vitres dans les emplacements prévus. Il y à malheureusement problème, car si le pourtour du vitrage correspond bien au pourtour des ouvertures, il n'y à aucun appui pour retenir celles ci dans leur logement. Aucune indication n'est donnée concernant la colle à utiliser pour coller ces fenêtres et c'est bien regrettable, car le débutant sera à nouveau placé devant un problème.

Composants cabine Vernir intérieur avant collage Pose baguettes appuis pour vitrage Vitrage en appuis sur baguette vue extérieure Vue vitrage en gros planShema assemblage cabine Construction cabine  img-3802-1.jpg Détail poste de commande Poste de commande

J'ai donc réalisé au moyen de petites baguettes de 1x1mm un appui pour ces fenêtres sur la totalité du pourtour. Ceci donne un bon appui et évite de voire la fenêtre passer au travers de la découpe sur simple pression d'un doigt une fois le bateau terminé. D'autre part, pour coller ces fenêtres, je préconise l'utilisation d'une colle spéciale qui, après séchage, devient absolument transparente et invisible. A proscrire, l'utilisation de colle Cyano qui laisse des horribles traces blanchâtres sur le plexiglass.

Les Pousseurs.

Situés à la proue, ces deux pousseur viennent prendre appui contre la barge ou le bateau à pousser.

J'ai modifié l'orginal en ajoutant une épaisseur de contre plaqué 4 mm à l'avant des 2 pousseurs pour améliorer la rigidité et la solidité du montage.

Shéma de montage Pousseurs assemblés Pousseurs assemblés Pousseurs vernis img-3798-1.jpg

Sans pour autant coller tous les éléments déjà préparés je présente ceux ci sur la coque pour voire ce que celà va donner avant de poursuivre avec la réalisation et la pose de l'accastillage qui donnera la touche finale à l'aspect général de ce petit pousseur.

Accastillage Vue générale du pousseur Vue 3/4 arrière Intérieur cabine de pilotage
 Réalisation du mât avec les feux de signalisation Détail feux sur mât pose corne de brume Installation du pilote vue cabine de l'arrière Pose des hublots Grille d'aération de la soute Pose des rambardes Pose des rambardes Vue générale réalisation d'un projecteur Vue arrière du projecteur Remplissage réservoir de carburant Port d'attache Tuyau échappement moteur diesel Anti-glisse sur marchepied Tuyau échappement moteur diesel
Le pousseu terminé

 

Le pousseur est maintenant terminé et sur la page suivante vous trouverez prochainement une vidéo de sa première navigation.

 

Sur cette dernière page, vous retrouvez une vidéo et quelques photos de la première navigation de ce petit pousseur en mars 2014

Img 4990 Img 4987 Img 4986 Img 4983 Img 4984

Petit exercice de poussage le 20 septembre 2015. /   Petit mais costaud !!

 

Commentaires (6)

1. GéGé 15/10/2014

Bonjour Jean Paul
Je vous conseille le plan de MRB que vous pouvez acheter à la libraire le hussard. Je vous donne ci dessous le lien pour tomber sur la bonne page de leur site. vous pouvez également commander la revue qui traite de la construction de ce Springer. Revue MRB N0 549 du mois d'août 2009
http://librairie-hussard.com/catalog/plans-encartes-c-30054_50076.html
Meilleures salutations GéGé

2. jean paul 15/10/2014

Bonjour
Je suis le president d'un club et suis à la recherche des plans pour un springer
Dans le but d'initier à la constuction des jeunes membres.
Merci

3. Ph. Chanez 17/03/2014

Salut GéGé,
Ce "GéGé-Pousseur" est petit par sa taille mais son avenir sera grand par l'aide qu'il va apporter aux "navigateurs" en péril. Avec une maniabilité pareille, il est prêt pour affronter toutes les épreuves - Belle réalisation!

4. Serge 04/09/2013

Oui Gégé,
Tu as bien compris où je voulais en venir, la manœuvrabilité.
La maquette peut nous laisser ce choix de fantaisie.
Je connais pas les bateaux en tailles réelles et ce dont ils sont dotés.
Bien amicalement Serge

5. GéGé 04/09/2013

L'idée d'un propulseur d'étrave est bonne Serge, cela donnerait quelque chose de très manoeuvrant. Je ne sais pas si en réalité ce genre de pousseur possède cette propulsion. J'ai toutefois souhaité construire ce modèle tel que proposé par Aero-naut c'est à dire sans. Je vais probablement ne l'utiliser que pour pousser une barge chargée de bois ou occasionnellement pour dépanner un bateau. Salutations GéGé

6. serge 03/09/2013

Salut Gégé,
Sympa cette maquette!
Le genre de truc ou (perso)… J'y placerais un pousseur d'étrave!
Enfin… 1 ou 2, histoire de bien jouer dans touts les sens,-)

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau