Touche pas à ma retraite !!!

Cela est devenu pour moi un jeu et, chaque année, dès fin août, j’aime bien chambrer un peu mes collègues de travail Français en leur disant : « Alors mes amis, les vacances étant terminées à quand la première grève ? Et quelle sera cette année la première corporation à manifester son mécontentement ?

Ils n’aiment pas trop cette ironie, mais entre nous, vous l’aurez certainement remarqué, en Juillet et en Août tout baigne, c’est en général à partir de septembre que cela ce gâte. C’est à peu près le même scénario chaque année, c’est réglé comme du papier à musique, un vrais rituel, au point que si je ne vois pas de manifestations de mécontentement dès la rentrée je me fais beaucoup de soucis et me demande si mes voisins ne sont pas tombés en léthargie.

Et bien cette année je n’ai pas été déçu, ils ont fait fort !

Le gouvernement à osé toucher à la sacro sainte retraite et proposé à ses citoyens de travailler un peu plus !

Attention danger ! Il y à trois choses qu’il ne faut ni critiquer, ni modifier, en France. Le Pastis, la pétanque et la retraite ! Vous touchez à l’un des trois et vous êtes un homme mort.

Remarquez qu’en Suisse nous ne sommes pas très content non plus ! Figurez vous que l’on discute également d’un projet pour relever l’âge de la retraite. Oui mais voilà, chez nous nous passerions de 65 à 67 ans ! Nous avons juste eu la sagesse de reconnaître que les métiers dits pénibles méritaient la retraite à 60 ans ce qui est maintenant un fait acquis.

Alors si vous êtes d’accord, nous allons dès maintenant, vous et moi, bien observer ce qui va se passer dans ce tout petit pays perdu au milieu de cette grande Europe. Allons-nous voire la Suisse mise à feu et à sang par ses habitants pour manifester leur mécontentement ?

Certes la chose n’est pas simple et le sujet est très sensible, cela n’empêche pas d’en parler et de se rendre à l’évidence. Les caisses sont vides et même largement déficitaires, alors il faut agir.

Nous avons, en Suisse comme en France, élu des personnes en qui nous avons confiance pour tenter de trouver des solutions au problème. Si nous ne sommes pas satisfaits des décisions prises c’est que nous nous sommes trompés en votant. Manifester dans la rue n’y changera rien, mieux voter aux prochaines élections peut être ?

Gardons nos rancœurs pour les prochaines votations et notre énergie pour travailler, ne paralysons pas notre pays et notre économie par des actions qui finalement vont tout simplement nous pénaliser sans nous apporter beaucoup plus qu’une mauvaise réputation.

Commentaires (1)

1. Yves Baraquin 21/10/2010

Gégé,
Que se serait bien si ta grande sagesse suisse pouvait inonder l'esprit de mes concitoyens.
A bientôt.
Cordialement
Yves

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau