Open 60 Mirabaud

L’Open 60   «  Mirabaud  »   une construction de Maurice Herren

 

 

Préambule.

Après avoir pratiqué pendant des années l’aéro-modélisme , la retraite venue,  je décide de m’orienter vers une activité plus calme et reposante, le navi-modélisme.

Suite à une construction sur plan d’un classe un mètre, puis d’un magnifique remorqueur,  je décide de construire un voilier qui me tient particulièrement à cœur, Le Mirabaud du genevois Dominique Wavre.

 Open 60 Mirabaud

 

Le voilier Mirabaud est un 60 pieds Open de la classe IMOCA (International Monohull Open Class Association). Construit en Nouvelle-Zélande au Chantier Southern Ocean Marine d’après les plans originaux du cabinet d’architectes anglais Owen Clarke Design, le voilier a été inauguré dans les eaux du Pacifique en juin 2006.

De 2006 à 2010 le bateau porte le nom de Temenos II puis il est rebaptisé du nom de son nouveau sponsor, Mirabaud.

 

Construction.

Il n’est pas toujours aisé de se procurer les plans d’un tel bateau, puisque ces voiliers de compétitions possèdent tous leurs secrets de fabrication que les architectes ne souhaitent pas forcément révéler, même au plus mordu des modélistes.

Vue partielle du plan

J’ai toutefois trouvé mon bonheur, auprès d’une revue spécialisée, sous la forme d’un plan à l’échelle 1/18 ème, ce qui donne une coque de 1,02 mètre, donc un voilier facilement transportable dans une voiture, et d’un poids raisonnable de 4 kilos maximum. De nombreuses modifications seront nécessaires par rapport au plan acheté pour réaliser un Open 60 qui ressemble à Mirabau. Je précise toutefois que mon idée n’est pas de faire une maquette absolument fidèle au détail prés, mais plutôt de réaliser une semi maquette, laissant parfois libre cours à mon imagination.

 Préparation due chantier Pose des couples sur le chantier Pose des couples sur le chantier Pose des couples sur le chantier réalisation du puis de dérive bordage de la coque Pose du bordé Coque entièrement bordée Coque entièrement bordée Coque entièrement bordée

 

La construction est faite sur un chantier, coque retournée,( cul en l'air ) avec des virures en abachi de 2mm d’épaisseur sur 10mm de large, collées sur des couples en contre plaqué. Etape capitale de la construction, il faut prendre beaucoup de soin et soigner l’ajustage des virures afin d’obtenir une construction solide et d’une forme harmonieuse.

 

 Coque retournée Coque retournée Intérieur avec deux couches peinture blanch Détail commande des safrans

Une fois la coque entièrement bordée, celle-ci est démontée du chantier et il est possible de travailler l’intérieur. Après ponçage, masticage, l’extérieur de la coque est recouvert d’une couche de fibre de verre de 25gr./m2 enduite de résine époxy. L’intérieur recevra une couche de résine bien diluée pour nourrir le bois et boucher les pores, puis deux couches de peinture blanche.

Suite sur la page N0 2 en cliquant ci dessous.

Dérive et safrans

Tout en préparant le bateau pour la peinture, je songe à la fabrication de la dérive et des safrans qui seront réalisés dans la foulée. Le bulbe, fixé à l’extrémité de la dérive, est en plomb. Il est coulé dans un moule en plâtre que j’ai préparé au préalable avec une forme en bois, tournée aux bonnes dimensions.

Le bulbe selon plan Préparation dérive Moule et master en bois Dérive et son bulbe en plomb dérive montée fabrication des safrans Safrans terminés Collage tubes de jaumière Pose des safrans

 

Installation de la radio commande.

Relativement simple, celle-ci est composée d’un servo moteur pour la commande des deux safrans et d’un treuil pour la commande des voiles. Particularité de l’installation du treuil, celui-ci commande un circuit d’écoute fermé, sur lequel les écoutes de grand voile et de foc sont attachées. Tout le circuit et son treuil sont facilement démontables en cas de nécessité ce qui simplifie grandement l’entretien.  Un petit récepteur, une batterie et un interrupteur complètent cette installation RC située à la verticale de la cabine.

 Treuil et circuit d'écoute fermé Treuil et circuit d'écoute fermé Circuit d'écoute dans la coque Circuit d'écoute dans la coque Installation RC complète Détail commande des safrans

 

Après cette étape, et avant de poser le pont, je vérifie l’étanchéité de la coque et son assiette sur l’eau.

 

Test sur l'eau avant terminaison Test sur l'eau avant terminaison Test sur l'eau avant terminaison

 

Je pose ensuite le pont, réalisé en contre plaqué de 1mm, puis  je termine la cabine, spécifique à Mirabeaud.

construction de la cabine Terminaison de la cabine

 

Peinture et décoration.

 

Après préparation la coque est giclée ( bombe spray ) aux couleurs de Mirabeaud. Les décorations et les lettres sont réalisées en auto-collants

Mise en peinture Mise en peinture Mise en peinture Le modèle

 

La voilure.

 

Pourquoi ne pas innover, sortir un peu de l’ordinaire et tester quelque chose de résolument nouveau sur cette coque d’Open60 ?

J’ai repéré, sur le site Stockmaritime, un type de gréement qui pourrait peut être convenir et décide de passer commande d’un jeu de voiles petit temps personnalisés au logo de Mirabeau. Afin de tester le comportement du voilier par temps moyen, j’ai également réalisé un jeu de voiles en nylon de couleur bleue. Ces jeux s’adaptent assez facilement sur ce type de coque, ne nécessitant que quelques légères modifications. La particularité de ce gréement est d’avoir un mât en fibre de carbone en deux parties, avec une forte quête sur l’arrière. Il n’y à pas de têtière ni de pataras.

 Premier essai du gréement Mirabaud Navigation avec voiles petit temps Navigation avec voiles petit temps Navigation avec voiles petit temps Essai avec voiles temps moyen Essai avec voiles temps moyen 

 

Après les premiers tests de navigation, le choix quelque peu osé  de ce type de voile sur un Open 60 s’avère payant, puisque le bateau se comporte très bien. Je suis rassuré et satisfait de cette option ce qui me permet de commander également un jeu de voiles temps moyen au logo Mirabeaud.

Voilà un voilier agréable à construire, facile à transporter et simple à mettre en œuvre qui procure beaucoup de plaisir en navigation de part son comportement et son allure magnifique une fois posé sur l’eau.

Sur la page suivante ( N0 3 ) vous découvrirez prochainemnt d'autres photos de navigation du voilier avec le gréement petit temps et temps moyen de même qu'une petite vidéo.

Vous retrouverez ici, dès la première quinzaine de juillet, d'autres vues du voilier et une vidéo

 

Navigation juin 2014 Navigation juin 2014 Navigation juin 2014 Navigation juin 2014 Voiles en ciseaux 1er juiller 2014 Mirabaud précède Quantum Le constructeur prépare le voilier Comme deux frères Img 5624 A la gîte ! Mise à l'eau Vue de l'arrière Img 5626 Détail gréement Détail de la proue

Et maintenant une vidéo de Mirabeau avec son frère Quantum sur le lac de la Corne le 1er juillet 2014

Commentaires (4)

1. g-hautier-modelisme (site web) 12/06/2014

Mais c'est entièrement mérité !

2. Maurice (site web) 12/06/2014

Merci les amis pour pour ce beau cadeau et vos petits mots si sympa.

3. g-hautier-modelisme (site web) 12/06/2014

L'ami Maurice est un fin constructeur, plein d'idées et qui n'hésite pas à innover. Bravo Maurice et continue à nous faire part de tes idées, on en redemande !

4. Philippe Chanez 12/06/2014

Salut GéGé, Quel plaisir de suivre la construction de l'OPEN 60 - MIRABEAUD. Notre ami Maurice a non seulement innové avec ce grément dans cette catégorie mais il a su apporter tout le soin dans la réalisation de sa très belle maquette. Je me réjouis de le voir en "navig-à-Sion"!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau