Restauration d'une machine à vapeur

C’est bien d’une rencontre dont je vais vous parler chers lecteurs, celle d’un amateur de modèles réduits que je suis avec notre ami "Gégé".

Elle fut toute simple, au détour d’un lien internet concernant des bateaux !

La suite, vous la devinez… !

Nous avons eu certainement la même expérience et lisons avec beaucoup d’attention le message mensuel de "Gégé". C’est donc tout naturellement que j’ai demandé conseil à nôtre ami lorsque j’ai déniché, dans un tas de vieux jouets, cette machine à vapeur.

Nous étions le 2 Mai de cette année et la machine était encore à la vente, ce qui tient du miracle au regard des 15 euros qu’en voulait le brocanteur.

Beaucoup de touristes étaient bien présent la veille à MENTON  mais, je ne sais pour quelle raison, la municipalité avait déplacé d’une journée cette brocante du 1er Mai ? Bien lui en a pris, je venais de trouver mon trésor !

Bien embarrassé aussi, je n’ai pas tardé à le devenir !

Aucune marque ou logo pour m’indiquer une piste à suivre dans mes recherches. Je me suis tourné vers "Gégé" pour lui faire part de ma découverte.

Au fil des discussions nous avons essayé de faire le point, mais sans aboutir véritablement à déterminer avec exactitude l'origine de ma découverte.

Le seul élément que je peux ajouter et qui me revient en mémoire à la rédaction de ce texte c'est quelle était là... dans un lot de "Mécano". Une très veille boîte, avec plusieurs tiroirs. Peut être un lecteur m'aidera t'il à retrouver l'origine de cet objet ?

Avant démontage et nettoyage Du travail en perspective ! Avec la poussière d'origine ! Vue sous le bâti 

( Cliquez sur une image pour la voire en taille réelle. )

De toute évidence, j’allais très vite être confronté à un choix.

Devais-je laisser l’objet dans son « Jus » ou devais-je prendre la décision de donner un bon coup de jeune à cette machine ?

Une autre chose était sûre… La crasse et la poussière n’avaient pas d’état d’âme, elles régnaient toutes deux en maîtres des lieux !

Je me suis alors dit qu’au minimum un nettoyage ne serait pas inutile !

Après nettoyage  C'est déjà mieux !

La suite devint une évidence! Le doute n'était plus là!

La peinture ne tenait plus, elle partait en poussière, la "refonte" complète de l’objet devenait nécessaire.

Faute d’information sur internet et dans ma littérature (minuscule) portant sur le domaine de la vapeur, j’ai décidé de la repeindre dans des couleurs sobres, sans chercher à donner un style particulier à l’ensemble.

Je vous le confirme, je ne suis en rien expert en matériel vapeur.

Après décapage et nettoyage complet des pièces de la machine, j’ai constaté quelle était fabriquée dans une sorte d’alliage ressemblant à du plomb ou quelque chose comme cela. Malheureusement, j’avais également mis à jours les stigmates du passé de l’objet.

Le socle était fêlé, déformé, (enfoncé devrais-je dire) en plusieurs endroits et des soudures devenaient indispensables. Ceux qui connaissent les tuyaux de plomb apprécierons combien il est amusant de jouer du fer (Très gros) à souder afin de souder sans faire fondre l’ensemble !

 Réparation nécessaire du bâtit

Les jeunes d’aujourd’hui diraient volontiers …. Une tuerie !

De toutes les façons; il fallait y aller …. Alors, avec un peu de logique et de la patience, je suis arrivé à mes fins.

Bien content d’en avoir fini tout de même.

La roue de transmission, permettant la liaison avec des outils, (petite roue) avait reçu des chocs et j'ai du la reprendre au tour pour lui donner son aspect original.

Retouche au tour 

Le reste de la reconstruction n’a pas posé de problème significatif, tout c’est fait au rythme du soleil de ma région.

Je ne suis pas un "fondu de l’urgence"... J’ai besoin de faire des poses pour bien faire avancer les choses.

Enduit de carrosserie, ponçage, apprêt, re enduit..... Et, peinture.

  Comme neuve !

Le socle est réalisé avec des tesselles pour donner une atmosphère industrielle à la machine. Il est réalisé très simplement en collant les tesselles sur un contre plaqué.

   

Une fois ce travail fait, j'ai réalisé un entourage avec des baguettes de bois. Ce cadre fini, il n'y avait plus qu'à placer la planchette, de la coller bien à plat, pour réaliser le lendemain les joints. J'ai coloré l'eau du joint avec un peu de gouache noire pour obtenir une finition de couleur grise.

Un effet céruse a été appliqué sur le cadre pour venir en contraste avec le "Vert" de la machine.

 Macine terminée et posée sur son socle

La machine à trouvé sa place sur le buffet et mon épouse adore cet objet.

Je souhaite vous avoir intéressé avec ma présentation et avoir peut - être suscité en vous l'envie de dénicher et restaurer à votre tour ce qui deviendra "votre petit trésor"

 Bien amicalement SERGE

 

Note du Webmaster:  vous pouvez, si vous le souhaitez, laisser un commentaire concernant l'article ci dessus. Son auteur sera certainement intéressé d'avoir votre avis et qui sait peut être, grâce à vous, connaitre l'origine de cette machine à vapeur et qui en était le constructeur.

Commentaires (8)

1. STEPHENSON 06/04/2016

Bonjour, c'est un cylindre provenant d'une machine JC. Jean Combi. Fabriqué a Paris, rue des filles du calvaire.

Cordialement.

2. g-hautier-modelisme (site web) 13/12/2015

Bonjour Serge j'ai répondu en MP à ton adresse e-mail

3. Serge PLUMECOCQ 12/12/2015

Bonjour

Je cherche un passionné qui pourra réparer ma machine à vapeur
( petites fuites nécessitant soudures et sifflet d echappement à remplacer )
dans le 59 !
Je suis trop peu mécanicien pour me lancer dans une telle réparation...

MERCI PAR AVANCE./.

4. g-hautier-modelisme (site web) 11/09/2012

Bonjour,

Le tuyaux vapeur d'une Wilesco peuvent se souder avec une soudure à l'étain. Pour ces soudures, vous avez besoin d'un petit chalumeau, de soudure et bien sûr de décapant. Attention à bien nettoyer et passer le tuyau à la toile émeri pour enlever la couche de revêtement (brillante) et mettre à nu le laiton avant l'opération de soudure.
Amitiés GéGé

5. souris 09/09/2012

bjr,comment souder un tuyau de vapeur wilesco,et quelle
matériel utiliser,merçi.

6. Gérard Lhôte 11/05/2011

Bonjour,
Je cherche un artisan capable de réparer une machine à vapeur ancienne. Il faut principalement remettre un niveau d'eau. Pouvez-vous le faire, ou connaissez-vous quelqu'un ?

Merci.

Salut Gérard, j'ai une adresse à te proposer, je réponds en MP à ce message.
Amitiés GéGé
Cordialement,

G. Lhôte

7. chanez Philippe 21/09/2010

BRAVO Serge
"BB" (Beau Boulot)!
Je vais prochainement restaurer 4 machines "statiques". A ce propos, je serais intéressé de savoir quel matériau tu as utilisé pour la réalisation des tesselles? de quelle grandeur et quelle de quelle épaisseur? As-tu constaté une modification de la structure depuis la construction (stabilité avec le temps):? Quel traitement de surface:?
Merci pour cette démonstration de restauration très instructive!

Très cordialement
Philippe

8. Mafalda 24/08/2010

Bravo Serge pour toute cette patience. Le résultat est superbe.
Aussi bravo pour la rédaction du compte-rendu. On s'y croirait presque ... sur les quais de Menton !
Encore bravo et merci de nous avoir fait partager et (fait envie).
Amitiés - Mafalda

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau