L'aile volante Sport Wing de Robbe

 

A l’achat du modèle en magasin, on se retrouve avec un gros carton de 1,25 mètre de long 50 cm de large et d’une épaisseur de 8cm. Ce dernier, munis d’une poignée sur un côté, se porte comme une valise.

 Le carton poignée de transport La version motorisée La version planeur

Avec ce modèle je ne parlerais pas de construction, mais d’assemblage, puisque la plupart des éléments constitutifs sont très largement pré fabriqués. A l’ouverture du carton nous découvrons une superbe aile en EPP de couleur bleue magnifiquement moulée et tout le matériel nécessaire pour terminer le modèle en version vol de pente, c'est-à-dire sans moteur.

Vous remarquerez la forme particulière de cette aile appelée « aile de mouette » La particularité de ce modèle est qu’il peut être utilisé indifféremment en version planeur pur ou motorisé, et ceci très rapidement, car quelques minutes suffisent pour ajouter le support moteur et un accu Li-Po.

Version planeur ( sans moteur )

La première opération consiste à coller une clé d’aile et un patin central en contre plaqué, ce qui permet de renforcer la solidité de cette aile. Puis il faut coller les décorations fournies. Celles-ci font office, soit de renfort, ( bord d’attaque ), de cache, ou encore de charnières pour les ailerons. Le grand patin central donne une bonne prise en main et protège bien le dessous de l’aile à l’atterrissage. Les servos sont collés en place dans les logements prévus à cet effet.  Au moyen d’une tige de 2mm, il faut ensuite relier les palonniers des servos à ceux des ailerons qui auront été préalablement collés en place.

 Mise en place servos ailerons Mise en place servos ailerons raccord aileron raccord aileron Capot de fermeture aile vue sous Patin central Raccord récepteur aile vue sus Découpe ailerons  Winglet Collage des Winglets

De superbes capots moulés viennent  recouvrir le tout, de manière à diminuer au maximum la trainée. Dans le logement prévu sur le dessus de l’aile on place le récepteur et la batterie, puis le tout est recouvert par un couvercle maintenu à l’arrière par deux petites rondelles de Velcro. La dernière opération consiste à coller les deux winglets en bout d’aile et voilà la Sport Wing déjà prête pour le vol de pente. Une encoche dans le patin central fait office de crochet pour un anneau. La Sport Wing peut donc être également mise en altitude par catapultage ou treuillage.

 

Version motorisée.

Pour réaliser cette version motorisée il est nécessaire de faire l’acquisition du kit motorisation prévu par Robbe et d’une batterie de propulsion de 850 à 1100 mAh.

Le support moteur est découpé au laser dans un contre plaqué très léger. Il s’assemble et se colle sans difficulté. Le petit moteur à cage tournante est maintenu très astucieusement sur ce support par un simple passe fil en caoutchouc inséré dans le couple moteur. La queue arrière du moteur vient s’ajuster en force dans le trou de diamètre 9mm de ce passe fil. Le petit variateur est maintenu sur le support simplement au moyen d’une bride.

Solidaire de la cage tournante, l’axe moteur de 2mm recevra l’hélice à pales repliable. Celles-ci seront montées à l’inverse d’une configuration habituelle sur le support, et le moteur tournera dans le sens horaire. Ce support comporte deux vis de blocage M3 pour la fixation sur l’axe et il est finalement coiffé d’un cône lui-même maintenu par une vis centrale.

 Eléments du support moteur Eléments du support moteur support assemblé Le passe fil en caoutchouc Support vue sus Support monté avec hélice Moteur é cage tournante Montage variateur La batterie de propulsion L'hélice et son cône Accu de propulsion Accu de propulsion

Le support et son moteur sont maintenus en position sur l’aile par 4 rondelles en Velcro et une seule vis M4 qui traverse l’aile depuis dessous et vient se visser dans un écrou à griffes inséré dans la base du support. Le tout est ensuite recouvert entièrement par un capot moulé qui donne à l’ensemble une belle allure et améliore bien sûr la pénétration dans l’air. Une entrée d’air se situe juste au dessus de l’accu de propulsion et une deuxième au dessus du variateur. Cela permet un bon refroidissement de tout l’ensemble de propulsion et permet d’éviter la surchauffe de l’accu, du régulateur et du moteur.

 Le capot de fermeture Le capot posé Porte pales et pales repliées Vue générale Vue sus Vue sus Porte pales et pales repliées Un capot bien profilé

Voilà donc un modèle simple, léger, pratiquement incassable, peu encombrant qui sera capable de voler à la plaine comme à la pente et qui va en épater plus d’un par sa rapidité d’évolution et sa capacité à tourner une voltige débridée !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau