le Kakadu

Le Kakadu ( Perroquet )

 

 

Drôle de nom pour ce superbe petit planeur acheté en kit préfabriqué chez Topmodel.

Doté d'un fuselage bulbeux et assez volumineux pour y installer des servos standards, ce planeur annoncé comme capable d'avoir une plage de vitesse étonnante doit bien convenir au vol de pente tout comme au vol thermique pur.

 

Caractéristiques techniques :

Envergure : 173 cm / Longueur 94 cm / Poids à vide 640 grammes / Profil SD3021 / Fonctions commandées : Aileron / Direction / Profondeur / Moteur.

 

Ouvrons la boite.

La boîte telle que livrée

Nous y trouvons un fuselage en fibre de verre, teinté blanc dans la masse, les ailes et l'empennage en expansé coffré, le tout entoilé, une verrière en fibre de verre teintée bleu et diverses pièces en bois de même que les commandes bowden, chapes, guignols et une notice de montage.

Le travail consiste donc avec ce genre de kit à réaliser l'installation RC complète et à terminer l'assemblage des éléments déjà pré fabriqués.

Comme d'habitude sur ce genre de kit, la notice n'est pas en Français, réduite à sa plus simple expression avec des informations sur ce qui est absolument évident et rien sur ce que l'on aimerait savoir. A déconseiller donc pour un débutant !

 

Option.

Il est possible de transformer ce planeur en version électrique avec un moteur à cage tournante ( Brushless ) et des accus LiPo 3S. C'est la version que je souhaite réaliser et dont vous pouvez suivre ici la construction.

 

Fuselage.

Il est premièrement nécessaire de couper le nez du planeur pour permettre d'y insérer et coller solidement le support moteur en respectant un léger angle piqueur de 2 degrés. La coupe du nez s'effectue selon le choix du moteur.

Le système de propulsion Le nez est coupé L'hélice repliable  Préparation couple moteur Le couple moteur Le moteur fixé au couple

Pose du moteur, de l'hélice repliable avec son cône.

J'ajuste et pose ensuite les deux clés d'aile en CAP qui sont fournies dans le kit. Il faut pour celà percer avec exactitude les flancs du fuselage à l'emplanture des ailes. Un petit crochet dans chaque aile et un élastique ( ou un petit ressort ) traversant le fuselage maintiendront les ailes plaquées au fuselage pendant le vol.

Ajustage clés d'ailes Crochets de fixation

Viennent ensuite les opérations d'assemblage et de pose des supports et servos pour la direction et la profondeur de même qu la mise en place des gaines de commande de ces deux fonctions.

Assemblage supports servos Le support monté dans le fuselage Servos de direction et profondeur Variateur au fond du fuselage L'accu Li-Po juste en dessus

J'ajuste et pose ensuite la gouverne de direction ainsi que le stabilisateur et sa gouverne de profondeur. Ces deux éléments sont ensuite reliés aux servos de commande.

Il faut maintenant définir la position du variateur et de l'accu LiPo et leur immobilisation par une petite bande de Velcro. La place nécessaire est juste suffisante pour un accu 3 éléments de 2200 mA/h. qui devrait donner une bonne autonomie à ce petit planeur.

On termine par l'ajustage de la verrière et de son système de verrouillage.

 

Les ailes.

Entièrement pré fabriquées il ne reste qu'à ajuster et poser les servos de commande des ailerons dans les logements prévus à cet effet, de relier ceux-ci aux ailerons et de poser les rallonges pour relier les servos au récepteur.

Logement servo aileron Fixation du servo Pose de la commande Pose du cache servo Sortie rallonge servo Fixation du stabilo

Tout ceci semble bien simple et facile, il faut toutefois réaliser ces quelques opérations avec beaucoup de soin et de sérieux. Les performances et la longévité du planeur en dépendent !

 

Centrage et essais au sol.

Il faut maintenant assembler le planeur au complet et vérifier le centrage. L'idéal est d'obtenir un centrage parfait en déplaçant simplement la position de l'accu dans le fuselage. C'est le cas pour ma construction et aucun lest supplémentaire pour le centrage n'est nécessaire ce qui est une bonne chose.

Monté prêt au vol

Les accus chargés il est temps de procéder à un essai au sol pour vérifier le fonctionnement moteur, le sens de débattement des gouvernes et faire un essai de portée de l'émetteur récepteur.

 

Premier vol.

Samedi 7 juin 2011 j'ai enfin pu tester ce planeur sur notre terrain d'aéromodélisme. Le temps est calme il fait beau et chaud et le ciel est parsemé de magnifiques cumulus, bref les conditions sont idéales.

La montée au moteur est impressionnante !  A peine 15 secondes de moteur et le planeur est déjà à une altitude confortable. Premières constatations, trop de débattement à la profondeur et aux ailerons.  Je pose au plus vite pour modifier et réduire la course des servos en conservant 50% de Dual Rate aux ailerons et à la profondeur.  Le stabilo est très grand, la surface de la gouverne importante et le débattement de celle-ci doit être vraiment faible.

Le deuxième vol est déjà meilleur, les réactions sont moins vives. Il conserve toutefois une capacité à tourner des tonneaux très rapides avec le manche à coin. Ce planeur me surprend par sa capacité à tourner une voltige simple sans aucun problème. Les écarts de vitesses dont il est capable sont également assez surprenant.

On calme un peu le jeu et on teste le vol en thermique. Les capacités à réagir au moindre courant ascendant et à spiraler très serré me plaisent c'est un bon gratteur et il se trouve très rapidement à trés haute altitude.

Equipé d'un Li Po 11,1volts et d'une capacité de 2200mA/h j'ai volé une bonne partie de la journée avec ce planeur sans jamais recharger la batterie pour finalement me retrouver en fin de journée avec encore 55% de capacité.

Quelques réglages seront encore nécessaires au cours des prochains vol, particulièrement le mixage de la profondeur avec les aéro-freins ( ailerons relevés ).

En conclusion je dirais que ce planeur est véritablement un petit bijou !

Commentaires (2)

1. GéGé 24/05/2011

Salut Roger

Vraiment pas envie de naviguer avec le lac aussi bas. Les rives sont dégueulasses !

J'envisage également de réaliser un 3,75 ou 4 mètres électrique cet hiver pour la saison prochaine !

A bientôt GéGé

2. roger varidel 23/05/2011

salut gégé

alors on abandonne les bateaux ?? je comprend vu qu'il y à plus de lac de joux !!!
mais non je plaisante . j'ai craqué pour un
planeur de 4 m ( dg808s) de chez hebu à électrifier dés la fin des beaux jours ???
bon vols et bonne navigations futures
roger

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau