Projeti Robbe

Projeti de Robbe

 

Une envie de vous éclater, de voler vite et de faire monter en vous l’adrénaline ?

Alors..... c’est la Projeti  qu’il vous faut construire !

Construire est un bien grand mot, c’est plutôt d’assemblage qu’il faut parler. En effet, à l’achat de votre Projeti, vous découvrez un énorme carton en forme de valise avec une poignée de transport.

 img-8241.jpg

A l’ouverture, vous trouvez à l’intérieur une aile delta moulée en polystyrène avec tout le nécessaire pour terminer celle-ci. Le groupe de propulsion est toutefois à commander à part.

img-6418.jpg img-6419.jpg

Robbe  recommande un groupe spécialement bien adapté pour cette aile, mais laisse toutefois la liberté à chacun de monter le groupe de son choix.

img-8243.jpg img-8242.jpg img-8247.jpg img-8245.jpg

Nous avons également le choix entre 3 décorations, rouge, bleue ou encore tigrée. Ces décorations sont réalisées sous forme de panneaux autocollants qui viennent renforcer la structure et lui donner un look d’enfer.

Une fois les autocollants posés, il faut assembler très soigneusement les 2 servos de commande des ailerons et raccorder ces derniers au moyen de chapes métalliques. C’est cette étape qui va décider de la longévité de votre aile ! En effet cette dernière n’est commandée que par ces deux servos qui font  également office de gouverne de profondeur, grâce au mixage radio prévu à cet effet.

img-8250.jpg

L’aile vole très vite et le moindre jeu ou montage défectueux de ces servos serait fatal au modèle !

J’ai choisis le groupe de propulsion proposé par Robbe et j’utilise un accu Li-Po 3S de 2200mA/h qui me donne une autonomie confortable. Le tout rentre au chausse pieds dans le fuselage. La place est limitée et le petit récepteur trouve sa place juste sous le variateur par exemple ! Avec ce montage et la batterie 2200mA/h le centrage est parfait.

img-8248.jpg img-8244.jpg

Un capot en ABS vient recouvrir tout le groupe de propulsion et une verrière amovible permet d’avoir un accès facile à la batterie.

Un petit patin en bois protège le dessous du fuselage à l’atterrissage et deux puis dans les ailes, de part et d’autre du fuselage, permettent une bonne tenue dans la main pour lancer l’aile.

img-8237.jpg img-8236.jpg

Deux positions d’ailerons sont conseillées, une pour le décollage ( lancé main ) avec les deux ailerons légèrement relevés, et une pour la suite du vol avec les ailerons au neutre. Ce réglage peut se faire soit au moyen d’une programmation avec un interrupteur sur l’émetteur, soit en travaillant avec le trim.

Le vol est tendu et très rapide, avec de très belles trajectoires et des montées à la verticales impressionnantes moteur à fond. Dès que l’on coupe le moteur, l’aile ralenti et plane admirablement bien pour autant que l’on tire un peu la profondeur pour la cabrer légèrement. Dans cette configuration de vol lent, elle est très stable et n’a absolument pas tendance à décrocher.

img-8230.jpg img-8231.jpg img-8234.jpg img-8232.jpg img-8233.jpg

Moteur mi gaz ou au ralenti, nous avons une vitesse comparable à un avion rapide. Mais dès que l’on pousse plein gaz en piqué, il est possible d’atteindre facilement une vitesse proche voire supérieure à 150km/h avec le groupe proposé par Robbe et largement au dessus avec des moteurs plus performants.

Un moteur électrique étant par définition absolument silencieux, le seul bruit est provoqué par l'hélice qui tourne à environ 25000 tours minutes et provoque le hurlement si caractéristique que vous entendrez sur les vidéos jointes à ce reportage.

Pour le décollage, on lance le modèle vigoureusement moteur plein gaz, ailerons légèrement relevés et le modèle part bien droit avec une vitesse ascentionnelle impressionnante. Certains modélistes catapultent leur aile au décollage.

Trois conditions pour piloter une Projeti. Etre calme et détendu, avoir une bonne vue, et ne pas se laisser distraire une seule seconde par l'entourage. J'ajouterais, mais c'est l'évidence même, qu'il faut bien entendu avoir une bonne expérience de pilotage.

Comme il ne m’est pas possible de filmer le vol de mon aile tout en la pilotant, je vous propose de visionner deux vidéos de Projeti, déposées sur Youtube, qui vous donneront une idée de ce qu'il est possible de ressentir lorsque l’on pilote cette petite bombe !

Accrochez vous, c'est parti, et écoutez bien le hurlement de l'hélice propulsive; ça mouline grave comme disent les jeunes spectateurs !!!

Et maintenant un vol accompagné de la musique du film "Superman"

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau