Restauration de deux machines Wilesco

  Je suis pour 3 jours à Sion, en Valais, sur le magnifique site des iles.

En bordure de son petit lac, j’expose mes modèles et, suite à une navigation de mon bateau à vapeur le Cheviot, une personne s’approche de la table, s’intéresse à cette réalisation et me pose quelques questions.

 

img-3826.jpg

Comme moi il est mécanicien de précision, restaure d’anciens instruments de musique et des automates. Nous échangeons nos adresses et parlons longuement de sa passion et de son musée privé.

Je lui explique mon intérêt pour les machines à vapeur et raconte pour la X ème fois ma grande déception de n’avoir jamais reçu la machine Wilesco que j’avais commandée au Père Noël lorsque j’étais enfant.

 

d20.jpg


 

Mon interlocuteur esquisse un sourire et me dit << Avez vous encore 15 minutes à m’accorder ? >>

Un peu intrigué par cette demande je réponds par l’affirmative.

Arrivés à sa voiture, il ouvre le coffre , en sort une caisse bleue et me dit:  << Si celà vous intéresse, je vous la donne avec son contenu, un mécanicien comme vous devrait pouvoir en tirer quelque chose ! >>

Un rapide coup d’oeil dans la caisse me permet d’entrevoir les pièces d’une Wilesco D20 et une D52.

Plus de 50 ans après, le Père Noël répond enfin à ma demande et me lance un défi !  Machines à vapeur oui, mais maintenant que tu es mécanicien, à toi de les restaurer mon grand garçon !

Je vous propose donc sur cette page de suivre la prochaine restauration de la première de ces deux machines avec quelques commentaires et surtout des images.

Voici d’abord la caisse en question et le détail de son contenu, tel qu’il m’est apparu au déballage de retour dans dans mon atelier.

 

Etat de la machine D 20.

img-4004.jpg img-4007.jpg img-4009.jpg img-4039.jpg img-4040.jpg img-4021.jpg img-4022.jpg img-4025.jpg img-4037.jpgimg-4035.jpg img-4011.jpg

 

Etat de la machine D 52 ( un peu meilleur que la D20 ! )  Cette D52 sera restaurée après avoir terminé la D20

img-4000.jpg img-4032.jpg img-4034.jpg img-4033.jpg

 

Passons maintenant à la restauration de la machine D20.

Je tiens à conserver au maximum le look et l’esprit Wilesco de ces deux machines, à savoir par exemple que les couleurs doivent rester les mêmes. Il ne serait  pas correct de vernir un socle vert ou rouge alors que celui-ci à toujours été bleu !

Je dois également conserver les pièces d’origine en les restaurant au mieux et si celà n’est pas possible ou que la pièce manque il sera nécessaire soit de refaire celle-ci à l’identique de l’originale ou de faire appel au SAV de Wilesco pour l’obtenir.

Ces machines deviennent avec le temps des pièces de collection et leur valeur dépend en grande partie de leur état et de leur fidélité par rapport à l’original.

Je commence par le support de chaudière et la cheminée. Je débute par un redressage et un décabossage de l'enssemble pour lui redonner sa forme d'origine. Ensuite, poussière, crasse, oxydation, doivent être éliminés sans attaquer le cuivrage de la tôle. J’utilise un produit pour le nettoyage de la monnaie ancienne, puis de l’amoniac, et enfin du Sigolin. Une brosse métallique douce et beaucoup d’huile de coude sont nécessaires pour venir à bout des salissures anciennes et très tenaces. Je termine avec un produit de lustrage pour carroserie qui dépose une fine couche de silicone de protection.

Le résultat est satisfaisant et le tout retrouve un éclat qui convient bien à ce que je souhaitais obtenir. Pas trop neuf, mais propre.

img-4047-1.jpg img-4048-1.jpg

 

Je passe maintenant à la machine et procède au démontage complet. Tout est soigneusement nettoyé. Quelques pièces qui avaient subis l’outrage du temps et des mauvais traitements sont soigneusement redessées. Pour l’esthétique, les bielles sont limées pour éliminer les joints de moulage puis polies.

img-4065.jpg img-4063.jpg img-4060.jpgimg-4075.jpg img-4076.jpg img-4066.jpg img-4072.jpg


L’ajustement du tiroir de distribution et du piston est bon et ne nécessite aucune retouche. Après un bon nettoyage je contate que la plaque de support de la machine est en bon état. Seule la partie ou repose le cylindre et le tiroir de distribution reçoit un coup de peinture.

img-4050.jpg img-4051.jpg img-4058.jpg

Le volant d’inertie à un gros défaut de battement et de mal rond qui ne me plait pas du tout. Il n’y à rien de plus désagréable à l’oeil que de voire tourner une roue avec du battement et du mal rond ! Ceci nécessite une retouche au tour avec contrôle du résultat au comparateur. On passe ainsi de 2,5 dixèmes de battement initial à 2 centièmes après retouche et de 3 dixièmes de mal rond initial à un demi centième après retouche. Le diamètre extérieur du volant est poli après tournage fin.

Ce qui surprend le mécanicien de précision que je suis, c'est les jeux donnés à chaques ajustements. Bielle sur excentrique de même que bielle de piston sur son axe ont entre un est un dixième et demi de jeu axial. Le jeu latéral est beaucoup plus grand encore ! Celà fontionne parfaitement en l'état, mais peut être y a-t-il moyen d'améliorer la chose sans pour autant tomber dans l'extrême contraire et obtenir des points durs et un mauvais fonctionnement. Je réfléchis à la chose et me propose de faire quelques essais lorsque je vais réassembler la machine.


Je termine la restauration de la chaudière en nettoyant celle ci et en plaçant à une extrêmité le nouveau verre qui permet de visualiser le niveau d'eau. Celui ci est maintenu entre deux joints, le tout plaqué par un cercle, maintenu par 8 vis métriques de 2mm. D'une manière générale tous les joints sont changés sur l'ensemble du groupe. La soupape de sécurité est détartrée puis contrôlée, un manomètre est fixé à la chaudière, puis celle ci est fixée sur son support.

Le tout est maintenant fixé sur la plaque de base et le tuyau de sortie vapeur est reliè à la chaudière. Vous remarquerez que celui-ci passe à l'intérieur du foyer ( pour réchauffer la vapeur ) puis sort sous la plaque de base pour venir se souder à l'entrée de la vanne de régulation.

Nouvelle glace Nouveau verre Le manomètre Support tablettes de chauffe Vanne de distribution Tuyau sortie vapeur Chaudière sur plaque de base Soupape de sécurité

Je passe ensuite à l'assemblage de la machine qui à été entièrement démontée. Je vous fais grâce de toutes les petites améliorations et les détails d'assemblage. Les améliorations les plus importantes sont : la réduction du jeu de la bielle de tiroir avec son excentrique, qui passe de 2 dixièmes à seulement 5 centièmes de jeu et la diminution des jeux latéraux des bielles qui est fortement réduit en intercalant de petites rondelles en laiton.

Bielle et excentrique Assemblage du moteur

La machine est maintenant fixée et alignée sur la plaque de base. Il faut ensuite relier la vanne de distribution au tiroir de la machine par un tuyau qui comprend un petit huileur. On y dépose quelques gouttes d'huile avant chaque mise en service. Ceci permet la lubrification du tiroir de distribution et du piston de la machine.

Machine complête img-4934.jpg img-4937.jpg img-4940.jpg img-4944.jpg Prise d'air pour le brûleur 

Si vous comparez ces images avec celles du début du reportage ou l'on voit l'état de la machine telle que reçue, partiellement démontée dans une caisse, vous mesurerez mieux le chemin parcouru et le travail de l'atelier GéGé Modélisme.

Encore quelque vues de détail.

Embielage img-4932.jpg Bielle piston et contre poids Volant d'inertie Entrée vapeur dans le tiroir img-4949.jpg Vue générale sus img-4951.jpg

Bac de condensation Détail embiellage Vanne de vidange et échelle Régulateur centrifuge Huileur Régulateur centrifuge Ransmission du régulateur Système de régulation Carburant solide Tablette Esbit

La chauffe se fait avec des tablettes Esbit ( anciennement Méta ) car j'ai souhaité garder la machine dans son état d'origine. Pour les personnes qui aimeraient en savoir plus sur ce type de combustible solide et son historique, cliquez ICI .

J'envisage toutefois de fabriquer un brûleur à alcool puis u brûleur à gaz. Le gros avantage serait de pouvoir laisser tourner la machine beaucoup plus longtemps sans recharger continuellement en tablettes de carburant. Je prévois également de remplacer le petit bac de récupération du condensat par un véritable condenseur, d'une contenance suffisante pour retenir l'eau de condensation d'une heure de fonctionnement avant vidange. Sur ce condenseur, se trouverait une cheminée de sortie de vapeur, qui canaliserait celle ci à une certaine hauteur ce qui éviterait d'avoir un brouillard autour de la machine.

 Je vais faire quelques essais avant de vous présenter les modifications ( améliorations ). Affaire a suivre !!! On en reparlera prochainement.

Bon,.... c'est bien beau tout ça, mais la question que vous vous posez tous j'en suis persuadé c'est : Alors, finalement, cette machine, elle tourne ?

La réponse est ici, regardez la vidéo ci après.

 

 

Suite à ce premier essai, je décide de réaliser un brûleur à alcool rechargeable pendant le fonctionnement du groupe vapeur. Celui ci est simplement constitué d'un petit réservoir relié par un tuyau laiton à 3 tubes qui contiennent une mêche. C'est tout simple et celà fonctionne très bien.

 Le brûleur à alcool Le brûleur à alcool les 3 mèches allumées Réservoir à alcoolréservoir fermé Brûleur en place Brûleur à alccol en activité Brûleur à alccol en activité^Pression de service

Avec cette "amélioration", il est possible maintenant de choisir le brûleur à Esbit, ou le brûleur à alcool. Il est même possible de passer de l'un à l'autre en quelques secondes.

Avant de faire un essai avec un brûleur au gaz de ma fabrication, je décide de réaliser un (déshuileur) condenseur de vapeur. Pour mémoire, vous avez constaté que ces machines possèdent un échappement libre en sortie de cylindre. La vapeur rejetée vient frapper la parroi d'un petit bac et se condense en partie dans celui-ci. En début de fonctionnement, la sortie crache un peu d'eau de condensation avec une partie de l'huile que l'on à mise dans le petit huileur prévu à cet effet.

En fonctionnement, on a beaucoup de vapeur qui, après avoir frappé la parroi du petit bac, revient en arrière contre la machine et provoque un brouillard assez dense et désagréable. D'autre part, ce petit bac est vite plein et doit être vidé après quelques minutes, sous peine de débordement.

Petit bac de condensation La vapeur vient frapper la parroi du petit bac

Le condenseur que je vais réaliser permettra d'éviter ces "désagréments". Sa contenance permettra un fonctionnement d'une heure sans vidange et il redirigera la vapeur non condensée dans une cheminée, ce qui évitera le brouillard de vapeur autour de la machine. Les divers composants sont en laiton, le tout est brasé.  La cheminée est amovible. Pour le coup d'oeil, ce condenseur sera habillé par un doublage en bois du plus bel effet.

Matériel pour condenseur Tuyau 29 mm diamètre Plaquette brasée à l'extrêmitéRaccord de cheminée Avec la cheminée Habillage bois Première couche fond dur Polissage cheminée Cerclage du condenseur  Condenseur sur les supports

Le tout sera maintenant fixé sur la plaque de base, à côté de la machine, au plus près de la sortie vapeur. Le condenseur est maintenu par deux brides, ( cerclages ) vissés sur deux supports qui sont eux mêmes vissés sur sur la plaque de base. Un petit robinet de vidange permet de vider facilement le condenseur lorsque celà est nécessaire.

Future place du condenseur Pose robinet de vidange Pose du condenseur Raccord sortie vapeur-condenseur Raccord sortie vapeur-condenseur Raccord robinet de vidange Condenseur en fonction Vue générale avec le condenseur Sortie vapeur de la cheminée Joli panache de vapeur, cette fois bien dirigé contre le haut !

Et maintenant une vidéo du groupe en fonction avec les dernières modifications ( améliorations )

  

 

Comme je le dis sur la vidéo, les prochains essais se feront avec une chauffe au gaz. Pour visionner celà vous cliquez ci dessous pour accéder à la page suivante


Dernières modifications avec le chauffage au gaz

La chauffe se fera par un brûleur céramique rectangulaire dont les mensurations sont spécialement adaptées au type de chaudière de la Wilesco D20.

J'ai réalisé un gicleur avec un trou de 0,30 mm qui s'avère trop gros. Il faudrait pour ce type de brûleur descendre à 0,20 mm voire 0,15 mm. Je suis dans l'obligation de jouer avec l'ouverture de la vanne gaz sur le réservoir pour limiter le débit et obtenir une belle flamme bleue.

Dans cette configuration, la chauffe est beaucoup plus régulière et stable. Lors du premier essai, le groupe a tourné 40 minutes. Après ce temps de fonctionnement la chaudière contenait encore 1/3 du volume d'eau et le réservoir gaz n'était pas vide.

Voici quelques photos du montage et pour teminer une vidéo du groupe en fonctionnement avec la chauffe au gaz.

Brûleurs à tablettes et à alcool Réservoir gaz Brûleur céramique Belle flame bleue Vue générale Réservoir gaz et brûleur brûleur céramique brûleur hors chaudière

 

 

Commentaires (9)

1. jean pierre domont 11/01/2016

Bjr
beau travail bravo,je réfléchis à un V 8 double effet et distribution par 2 cylindres 1 par rangée de cylindres,j'ai commencé à faire quelques dessins sur papier sans cotes juste pour mettre mes idées en place.
salutations JP

2. vantieghem 14/04/2014

beau travail de restauration!
Dernièrement j'ai reçu trois machines à vapeur, des anciens jouets.
Il y a de la restauration dans l'air, c'est une première pour moi.

3. 01/01/2012

Bonjour,

Sur ce type de brûleur, les brasures sont à l'argent.
Meilleures salutations Gégé

4. vitis 26/12/2011

bonjour . je suis un passionné de machine a vapeur . j'ai une machine wilesco D6 avec un bruleur ESBIT et j'aimerai fabriquer avec mon père votre bruleur a alcool . pouvez vous me dire si les soudures sont a l’étain ou a l'argent . merci .
KEVIN 14 ANS

5. Jipiti 18/11/2011

Magnifique ! On ne peut qu'admirer ton travail !

6. GéGé 14/10/2011

Salut mon ami Pichard

Grand merci pour ces précieuses informations. Il semble que pour beaucoup cela fonctionne mais qu'il reste encore pas mal d'abonnés chez qui cela ne fonctionne pas. Le service informatique de mon hébergeur travaille "sois disant" sur le problème.
J'espère une amélioration et un fonctionnement correct pour tous au plus vite.

Amitiés et à une prochaine ( Peut être à la Marive ? )

GéGé

7. Pichard Daniel 13/10/2011

Hello Gégé,

Le lien de ta New à l'air de fonctionner.

Meilleures salutations

Daniel

8. GéGé 08/10/2011

Salut Serge

En effet ceci doit te rappeler quelques souvenirs !
Mes machines seront fonctionnelles et tourneront dans mes expositions pour la plus grande joie des petits et des grands enfants dont je fais partie !

Amitiés GéGé

9. Serge 08/10/2011

Salut gégé,
Chacun son tour
Un post que je vais suivre avec attention

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau