Buggy Dog Fighter

Buggy électrique Dog Fighter

 

Le téléphone sonne dans l'atelier GéGé Modélisme. « Allo !  Bonjour, c’est Pierre Maurice, je sais que vous faites du modélisme et j’ai chez moi du matériel qui va partir à la décharge publique, si cela vous intéresse, passez donc à la maison, c’est cadeau ! »

Dans ce cas, GéGé n’a qu’une réponse : «  J’arrive !  »

Un peu plus tard, je découvre un Buggy électrique 4x4, tous les accessoires et quelques pièces de rechange, le tout soigneusement rangé dans un carton.

Ce qui me frappe au premier abord, c’est que ce matériel semble neuf !  Même pas un peu de poussière ! On le dirait sorti du magasin !

Le carton et son contenu

De retour dans l’atelier, je procède à l’inventaire et je vais de surprise en surprise.

 

La Radio commande :

Une ancienne Europa Sprint de Multiplex en 40Mhz équipée du quartz pour le canal 54. On pourrait croire qu'elle sort de son emballage d’origine. Je trouve au fond du carton le mode d’emploi et même la garantie qui est complétée avec la date d’achat et le nom du magasin. C’est la que je découvre que celle-ci à été achetée en juin 1987 ce qui fait tout de même aujourd’hui 25 ans !

La garantie Le mode d'emploi L'émetteur Multiplex Emetteur ouvert

En ouvrant l’émetteur, je constate que les batteries doivent certainement dater de la même année !!  Sur les six pièces, 3 se sont ouvertes et ont coulé dans le boitier. Heureusement, celui-ci était stocké bien à plat ce qui à évité le pire. La carte ou se trouve la partie électronique n'a pas été atteinte.  Un bon nettoyage du boitier pour les batteries, désoxydation des contacts, remplacement des batteries et, oh surprise,………. mais ça fonctionne !

 

Le récepteur :

Un très bon récepteur Uni 9 que je connais bien pour en avoir utilisé sur mes avions. Pourquoi avoir mis un récepteur 7 voies sur un Buggy qui n’en utilise que 2 ? Seul son ancien propriétaire le sait. Mais ne dit on pas : "Qui peu le plus peut le moins !"

 Le récepteur

La batterie de réception :

Même topo que pour l’émetteur, les batteries ont coulé dans le boitier. Nettoyage désoxydation des contacts nouvelles batteries et……….ça marche !

 

Les packs de batteries 7,2 Volts et le chargeur rapide Titan:

Vous n’allez pas y croire et pourtant, après une petite séance se rafraîchissement  avec charge et décharge lente,( donc pas sur le chargeur rapide Titan ), ces batteries tiennent la charge.

Ahhhh ! Les Cadmium Nickel de l’époque, c’était tout de même de la bonne qualité et en particulier les Sanyo.

Les batteries Le chargeur rapide  

Le Buggy :

Ce dernier est un 4x4.  le " Dog Fighter " de Graupner, modèle commercialisé dans les années 80 sous la référence Nr 4933. Dans la carton je trouve la vue en éclaté de toutes les pièces constitutives du Buggy avec les N0 de référence et la notice de montage.

Les servos sont d’anciens MS1 jaunes et le variateur est un variateur mécanique, chose courante à l’époque ou les variateurs électroniques tels que nous les connaissons aujourd’hui n’existaient pas.

Le moteur est un ( ancien ) mais excellent moteur à charbons de type Le Mans.

La transmission 4x4 se fait par une chaine.

Je remonte ce qui avait été démonté, quelques réglages, ajustages et modifications plus tard, je pense tout à coup : « Et si j’essayais  de vérifier si cet  Old Timer est encore capable de rouler ! »

 Variateur mécanique Vue éclatée du Buggy Instructions de montage Amortisseur avantChaine de transmission Détail train avant Détail train arrière Vue sus Le buggy sans carrosserie

Aussi tôt dit, aussitôt fait ! 

Surprenant, il roule à la perfection. Certes, rien à voire avec les Buggy actuellement sur le marché, puisque ces derniers sont équipés de moteur beaucoup plus performants et avec un meilleur rendement. Toutefois, compte tenu de l’âge du matériel je suis assez satisfait et surpris des performances de ce Dog Fighter.

 Prêt à rouler Les pneus sont neufs img-0926.jpg

Vous n’y croyez pas ? Visionnez donc les deux vidéos ci-dessous.

 

Merci Pierre Maurice d’avoir pensé à GéGé avant de commettre l’irréparable ! Je ne vais rien modifier sur ce modèle, le laisser tel qu'il était  avec sa RC d'origine et le garder dans mon musée comme témoignage d'un temps révolu qui permet de mieux faire comprendre l'évolution considérable de la technique dans le domaine du modélisme ces 25 dernières anées. Une véritable pièce de collection et, qui plus est, en état de marche.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau