Ka-8b en version électrique

Distribué par Topmodel S.A.S, voici dans la catégorie "Scale séries ECOTOP" le célèbre planeur Ka-8b.

Les carractéristiques de ce planeur sont :

Echelle 1/5 ème, soit une envergure de 3 mètres / longueur 1,35 mètres / poids 3 kilos / surface alaire 56.2 dm2

f-chsf.jpg

Je vous propose de suivre sur cette rubrique son assemblage et le premiers tests en vol. Je dis bien assemblage, car il n'est plus question ici de construction. En effet celle-ci est déjà faite et le planeur est même proposé entoilé pour un prix défiant toute concurence. Particularité de cette version, il est possible de facilement installer une propulsion électrique très discrète, permettant de propulser le planeur en altitude sans remorqueur.

A la livraison, vous recevez un carton d'une taille respectable avec, sur le dessus, les informations sur les carractérisiques du model et de l'équipement reccomandé pour le teminer.

Un gros carton ! Les carractéristiques Le contenu du carton

Ouvrons ce carton ! Nous y découvrons premièrement une notice d'assemblage et les deux ailes soigneusement immobilisée par du papier collant, emballées et protégées du reste par une séparation en carton. Sous cette séparation, parfaitement protégés et immobilisés, nous trouvons un splendide fuselage, la dérive, le stabilo et, réparties dans deux séparations à chaques extrêmités du carton, les plus petites pièces.

les ailes le fuselage nez du planeur et petit matériel Petits éléments thermo formés Stabilo et dérive Posé sur l'établi Stabilo et dérive La dérive le stabilo Petit matériel Petit matériel Buste de pilote thermo formé Inventaire du matériel Notice bien détaillée Nez en fibre de verre  le nez en fibre de verre

Pas question ici d'élément en mousse EPP ou de Sagex, nous avons sous les yeux une construction classique toute en bois, avec des couples et des nervures découpée au laser, le tout assemblé avec un soin remarquable et parfaitement entoilé. Pour avoir construit et entoilé de nombreux modèles je suis admiratif de la qualité fournie par Topmodel avec avec ce Ka-8b.

A travers la verrière Intérieur fuselage Intérieur fuselage Intérieur fuselage Intérieur fuselage Superbe verrière

Tout y est il ne manque rien. L'inventaire sera rapidement fait grâce à une photo de la notice qui répertorie dans le détail ,et avec numéros, tous les éléments livrés dans le carton.

Il sera tout de même nécessaire, pour teminer le modèle, d'acheter un moteur, un variateur, un accu 3200m/Ah, une hélice repliable avec le porte pales, deux servos plats pour les ailerons, deux aérofreins motorisés, et deux servos standards, un pour la direction et un pour la profondeur et des rallonges pour les servos d'ailerons

Commençons sans plus tarder l'assemblage.

Les ailes.

Il est nécessaire de couper soigneusement l'entoilage au niveau des ouvertures prévues pour les servos d'ailerons, de faire passer les rallonges de un mètre au moyen des fils de cotons insérés dans l'aile au cours de l'assemblage de celle-ci, puis de fixer les sevos et de les relier aux ailerons au moyen des chapes et des guignols. Le tout sera recouvert par une plaque thermo formée, ce qui permettra de réduire la trainée. On passe ensuite à la pose des aéro freins. Ces derniers sont commandés par un minuscule servo moteur en bout de l'aérofrein et faisant partie intégrante de celui-ci. Le corps aluminium dechaque aéro frein s'ajuste parfaitement dans les espaces prévus à cet effet et ils sont maintenus en place par deux vis chacun. Le chapeau de fermeture sera parfaitement adapté à l'ouverture dans l'aile puis collé sur la partie supérieure mobile de l'aéro frein.

Servo d'aileron Servo d'aileron Ajustage dans l'aile Le servo ajusté Commande d'aileron ajustage du cache servo Aérofreins Un aéro frein Eléctronique de commande de l'aéro frein Electronique de commande de l'aérofrein Aérofrein posé position ouverte sans le chapeau Ouvert avec le chapeau de fermeture Ouvert avec le chapeau de fermeture Position fermée avec chapeau de fermeture

 

Le train d'atterrissage.

 

Ce dernier est fixe, il est constitué d'un support en fibre de verre, collé à la structure du fuselage, sur lequel se monte des paliers en laiton puis la roue avec avec son axe et les butées de limitation. Ces dernières permettent de bien centrer cette roue dans l'espace prévu sous le fuselage.

Le train d'atterrissage Le train d'atterrissage img-6153.jpg

 

La motorisation.

 

Le moteur conseillé et spécifique à cette maquette est un XPower XC3522/5LS. Il est livré avec divers accessoires et le support en aluminium avec roulement à billes pour le maintien et le guidage de l'axe moteur particulièrement long. Celui ci se fixe au couple pare feu au moyen de 4 vis dans des écrous à griffes que l'on aura inséré au préalable dans le couple pare feu

Le moteur Le moteur et son support Pose du moteur le moteur en place


Pose du nez.

Le nez du planeur est constitué d'une belle pièce en fibre de verre, déjà vernie, qu'il suffit de légérement retoucher pour l'adapter au modèle et percer pour laisser passer l'axe du moteur.

le nez en fibre de verre le nez en fibre de verre Pose du nez L'axe moteur dépasse du nez Pose du nez

Assemblage du stabilo et de la dérive.

Le stabilo comprend 3 parties, le stabilo lui même, et les deux volets de profondeur qui sont à relier entre eux au moyen d'une pièces en CAP sur laquelle est soudée le palonier de commande.

Ces deux volets de profondeur sont ensuite reliés au stabilo, au moyen des charnières qui sont soigneusement collées à l'époxy. L'ensemble est ensuite posé en place, à l'arrière du fuselage, et maintenu par deux vis.

La dérive est ensuite collée, également à l'arrière du fuselage, et le volet de direction est reliè à cette dérive par 4 charnières.

Le stabilo les charnières Pose des volets de profondeur Articulation des volets de profondeur Stabilo et dérive posés Stabilo et dérive posés Dérive avec volet de direction

Installation commande direction et profondeur.

Les deux servos de commande sont positionnés et vissés en place. La commande de profondeur se fait au moyen d'un tube en fibre de carbonne dans lequel deux inserts sont collés à chaque extrêmité. Ces inserts ont un filletage M3 qui permet d'y fixer la chape qui viendra  se raccorder, d'un coté au palonier du servo, et de l'autre au palonier de la commande de profondeur sur le stabilo. Pour accéder à ce palonier, à l'arrière et à l'intérieur du fuselage, une petite trappe de visite amovible permet, à l'aide d'un tournevis, de venir raccorder la chape au palonier.

La direction est commandée par un cable aller-retour.

Pose des servos Servos direction et profondeur Profondeur commandée par tube de carbonne Câble aller-retour pour direction Câble aller-retour pour direction Raccord au volet de direction Trape de visite pour profondeur

Pose de la verrière

Cette dernière est articulée et s'ouvre en pivotant sur le côté droit, grâce à deux charnières. Fermée, elle verouillée au moyen d'une magnifique pièce qui vient se visser en place dans le fuselage. Une tige munie d'une petite boule à son extrêmité traverse la parroi du fuselage pour sortir sur l'extérieur, permettant un dévérouillage facile et rapide.

A ce stade de l'assemblage le pilote, très soucieux de son confort et des réglages, souhaite faire quelques essais et procéder aux réglages du débattement de la dérive et de la profondeur.

Vérouillage verrière Vérouillage verrière pose dans le fuselage pose dans le fuselage Essai du pilote Essai du pilote Articulation verrière Articulation verrière Ouverture verrière Tableau de bord

Installation du variateur, de la batterie et du récepteur.

Ces derniers touvent leurs places sur le plancher et les flancs du poste de pilotage. Le récepteur 7 voies en 2,4Ghz viendra tout au fond maintenu en place par du Velcro. Devant le récepteur, on trouve la batterie de propulsion, une 3300 mAh, 3 éléments soit 11.1volts, qui sera maintenue en place par du velcro et une sangle. Le variateur, 60 Ampères, est maintenu en place contre un flanc du fuselage par deux attaches.

Batterie de propulsion Le variateur Le variateur Fixation dans le fuselage Implantation dans le fuselage Le récepteur

Montage de l'hélice repliable et centrage du planeur.

Le porte pale doit avoir un diamètre de trou de 5 mm en correspondance avec le diamètre de l'axe moteur. Comme je ne possédais pas celui-ci, j'ai modifé un porte pale traditionnel diamètre 8mm en y inserrant une douille, que j'ai tournée spécialement, puis j'ai perçé et tarraudé à M3 sur le coté pour le maintien du porte pale sur le plat de l'axe moteur. Les deux pales articulées sont ensuite montée en prenant soin de bien vérifier la liberté de mouvement sans point dur.

Porte pales et pales repliées Pales déployées Douille dans porte pales Vue sus Vis de bloquage sur axe moteur

Le centrage ( 70 à 75mm. du bord d'attaque ) nécessite un ajout de plomb de 180 grammes que je place juste à l'arrière du moteur. Ce lest est maintenu solidement tout en étant très facilement et rapidement démontable pour en modifier le poids si nécessaire, après quelques vols de réglage.

Le lest nécessaire et le support Le support du lest Attaches du support de lest Le montage final

La prochaine page sera consacrée au derniers réglages, aux photos du planeur monté prêt au vol et au résultat des premiers essais.

Commentaires (5)

1. g-hautier-modelisme (site web) 05/02/2016

Bonjour Jean Pascal et bons vols avec ce super planeur. Le mien attend le printemps pour reprendre son envol . Salutations amicales GéGé

2. Jean-Pascal 04/02/2016

Bonjour ou bonsoir selon l'heure de lecture, le mien est terminé, et attend son vol d'essai tout tranquillement ! :) Peut-être à un de ces jours sur la pente ! :)

3. jean-luc 25/05/2014

superbe planeur , le meme qui vole a saint remy ( j'aime bien la premiere photo sur l' aerodrome )

4. roger varidel 23/02/2012

pour une fois j'ai de l'avance !!! je monte aussis le k8b écotop ,en effet c'est presque du ready to fly , chez jean-claude , vu le contenu de la boite
il y à beaucoup de poses mais finition des cables commandes et c'est prêt
pour monter à la vallée ???
Salutations roger

5. Philippe Chanez 23/02/2012

Salut GéGé,

Belle mécanique en effet et ce fameux planeur bien typique qui me rappelle mon enfance (on parlait du KA-6 mais l'air de famille y est). A toute évidence, on remarque l'évolution dans le mode de construction avec ces magnifiques découpes et autres recherches pour optimiser l'engin!
Bien du plaisir dans ta construction et de faire un peu d'ombre sur ta belle vallée!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau